Environnement

Un projet arrêté à Longueuil pour protéger la rainette faux-grillon

Photo: Benny Mazur/Wikimedia Commons

Le nouveau ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Canada, Steven Guilbeault, annonce un décret d’urgence pour protéger l’habitat essentiel de la rainette faux-grillon à Longueuil. Le décret, qui suspend le projet de raccordement du boulevard Béliveau au boulevard Vauquelin dans l’arrondissement Saint-Hubert, prend effet immédiatement.

L’objectif du décret est de protéger et de rétablir cette espèce en protégeant son habitat contre la destruction.

La population (de rainettes) de Longueuil occupe le troisième rang en termes de superficie occupée au Québec, et sa disparition en raison de la destruction de son habitat aurait eu de graves conséquences sur la santé globale de l’espèce et la biodiversité de la région.

Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Canada.

Dans la zone du décret délimitant 20 hectares (entre l’extrémité sud du boulevard Béliveau et le chemin de la Savane), il est désormais interdit de «creuser, retirer, tasser ou labourer la terre; enlever, tailler, tondre, endommager, détruire ou introduire toute végétation, notamment les arbres, les arbustes ou les plantes […]».

La ville de Longueuil se positionne, elle aussi, en défenseure de l’habitat et souhaite empêcher le développement immobilier qui mettrait en péril ces zones fauniques.

J’ai déjà fait part à Steven Guilbeault de l’intention de notre administration de prendre toutes les dispositions nécessaires pour protéger le milieu naturel à perpétuité, en empêchant notamment tout développement immobilier sur les lots des terrains adjacents au boulevard. Nous souhaitons arriver à une entente tripartite avec le gouvernement du Québec pour y parvenir

Catherine Fournier, mairesse de Longueuil

Toutefois, la ville aimerait aller de l’avant concernant le prolongement du boulevard mais tout en respectant les recommandations du MFFP. «Mon administration a déjà eu des rencontres avec les équipes de la Ville afin d’examiner différents scénarios en ce qui a trait aux travaux de prolongation du boulevard, afin qu’ils respectent les recommandations formulées par le ministère de la Faune, de la Forêt et des Parcs (MFFP) dans le cadre de son avis faunique concernant le projet», explique Mme Fournier.

Le batracien est une espèce qui figure sur la liste de la Loi sur les espèces en péril. Selon les estimations actuelles, jusqu’à 90% de l’habitat de l’espèce a disparu au cours des dernières décennies.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet