Inspiration
05:30 25 mai 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 11:00 temps de lecture: 3 minutes

5 fleurs pour nourrir les pollinisateurs

5 fleurs pour nourrir les pollinisateurs
Photo: Suagr/UnsplashCouvert de poils, le bourdon est parfaitement adapté pour transporter le pollen.

Butinant de fleur en fleur pour se nourrir de nectar, les pollinisateurs transportent aussi le pollen qui permet aux plantes de se reproduire. Marie-Anne Viau, formatrice scientifique à la coopérative Miel Montréal, a sélectionné cinq fleurs du Québec à planter chez soi pour donner un coup de pouce à ces précieux insectes.

1. La véronique

Tatyana Bakuleva / 123RF

Ses beaux épis de fleurs bleu lavande surgissent d’une touffe érigée et dense de feuilles vert foncé. Cette vivace, qui plaît autant aux papillons qu’aux abeilles, est parfaite pour les espaces restreints.

Floraison de mai à juin.

 2. Le trèfle blanc

Liam Arning / Unsplash

En plus d’attirer abeilles et papillons, le trèfle blanc est une excellente alternative au gazon, offrant une pelouse écologique, résistante et fleurie. D’ailleurs, plus besoin de tondre puisque le trèfle ne pousse pas plus haut que quelques centimètres. Il est également un engrais vert et vivant qui absorbe l’azote et le transfert dans le sol, permettant aux autres plantes de s’en nourrir.

Floraison de juin à octobre. Peut aussi être planté dans des grands bacs.

3. L’asclépiade commune

acsclépiade commune
Manuel Lacoste / 123RF

Longtemps traitée comme une «mauvaise herbe», cette plante indigène est indispensable à la survie d’un beau papillon d’ici : le Monarque. Ses chenilles s’en nourrissent pour se métamorphoser en papillons et sans elle, les Monarques ne peuvent pas pondre leurs œufs. L’asclépiade sustente aussi les abeilles, les guêpes, les coléoptères et les mouches.

Floraison en juillet et août. Aime les milieux secs et ouverts. Pour les milieux humides, préférer l’asclépiade incarnate.

4. La monarde fistuleuse

Maria Sheehan / Unsplash

La monarde mauve, indigène au Québec, attirer surtout les abeilles. («Le mauve et le blanc sont leurs couleurs préférées.») La monarde rouge appâte quant à elle les colibris, qui se nourrissent de son nectar et participent eux aussi à la pollinisation.

Floraison de juillet à septembre.

5. La verge d’or

Jeffrey Hamilton / Unsplash

À l’automne, cette plante haute, garnie de fleurs en épis jaunes, est la meilleure alliée des pollinisateurs de toutes espèces. Alors que beaucoup d’autres ont terminé leur floraison, elle est une source primordiale de nectar permettant aux insectes de pondre leurs œufs et nourrir leurs larves.

Floraison de juillet à octobre.

Six gestes qui aident

– Ne pas tondre les pissenlits

– Laisser pousser les fleurs des fines herbes

– Laisser de l’eau et quelques roches dans une soucoupe

– Éviter les pesticides et consommer bio

– Préserver les terrains en friche

– Parler des pollinisateurs, sensibiliser

Articles similaires