Inspiration

Occupation Double : 10 réactions en l’écoutant pour la 1re fois

Jenny et Jay Du Temple
À gauche, Jenny, candidate à Occupation Double dans l'Ouest/ À droite, Jay Du Temple, animateur de la téléréalité depuis cinq ans. Photo: Instagram/Noovo

On n’a jamais regardé Occupation Double. Ce n’est pas par snobisme et on n’a rien fait de plus intéressant, genre lire James Joyce ou s’initier au jazz modal. Ayant l’impression de passer à côté d’un phénomène de société rassembleur comme trinquer avec un shaker Mixologie, nous avons remédié à la situation. Pis… wow. Bro. Big. Wow eu’l gros. 

Suivez les chroniques de Vas-tu finir? tous les mois dans Métro.
  1. Ça s’appelle OD dans l’Ouest. Donc, logiquement, il y a un OD dans l’Est, genre OD à Cacouna. Et un OD dans le Sud, au Village québécois d’antan. 
  1. Faque y’a une maison qui sait qu’il y a une autre maison, mais l’autre maison le sait pas, une agente double, un Capitaine Twist et une souris verte. OK, OK, got it
  1. Crocs, linge pastel ample… Jay est habillé comme un infirmier qui sort d’un troisième shift de temps supplémentaire obligatoire. 
  1. Gros. Bro. Yo. Bro. Big. Hey. Bro. On n’aurait jamais cru que quelques mots puissent véhiculer autant d’émotions complexes et variées. 
  1. «Grâce à Commanditaire, on vous offre une activité plogue publicité!» [Cris de joie extatiques, pleurs dans la pluie, beauty shot d’un objet au logo du commanditaire.] 
  1. Si on continue à brûler du gaz d’hélico pour que du monde se baigne quatre heures dans de l’eau «à -50», les beaux glaciers yukonnais vont fondre avant la fin de l’épisode. 
  1. Si l’hypnose existait pour vrai, Antoine aurait déjà gagné l’émission. Pensez-y. 
  1. Les bro-dudes se disent «je t’aime» en se mettant du Lypsyl, puis se traitent de gros jambons dans le plan d’après. OD renverse les stéréotypes de genre! 
  1. Depuis notre bal de finissants (en sixième année, avec du 7 Up), on n’avait pas vu du monde aussi obsédé par l’idée de frencher.  
  1. In a world full of filles qui pleurent dans le miroir, be the Jenny qui s’arrange le rack. 

Au final, on a compris qu’Occupation Double, c’est une émission sur la sororité, pis des fois ça se frenche. On est curieux de voir la suite. Surtout si la suite c’est que les filles éliminent tous les bros et finissent la saison en renversant le patriarcat entre deux couches de vernis speed dry

Articles récents du même sujet