Inspiration

Les correcteurs de posture, arnaque ou bonne idée?  

Photo: iStock

Avachi.e.s, les épaules courbées… on doit bien se l’avouer, le télétravail n’a pas aidé à améliorer notre posture. Heureusement, les correcteurs de posture et autres redresse-dos sont là pour sauver nos dos tout croches… Ou pas, à en croire les experts.  

Se tenir droit.e, c’est bien. C’est bon pour le dos. C’est LA bonne posture. Ou, en tout cas, c’est ce qu’on a toujours entendu. Alors quand des publicités sur les réseaux sociaux vantent les mérites de correcteurs de posture capables de nous maintenir droit.e.s sans effort, on est tenté d’essayer.  

Pourtant, ces produits, souvent faits de sangles élastiques qui s’enfilent comme un gilet pour tirer nos épaules vers l’arrière, ne sont pas recommandés par les professionnels de la santé.  

«C’est tout simplement une arnaque», résume Alexis Léveillé, un physiothérapeute qui s’est beaucoup intéressé à la question.  

«Ils sont vendus comme des produits miracles, mais ça ne vaut pas mieux que les pilules qui font maigrir. C’est très surfait», renchérit le président d’Ostéopathie Québec, Bertrand Courtecuisse. 

Contrairement à ce qu’on peut lire sur certains sites qui vendent ces produits, on peut difficilement qualifier un correcteur de posture en vente libre de «dispositif médical». Le Collège des médecins considère d’ailleurs qu’il «serait préférable que ces compagnies emploient un autre terme que “médical”, car ce mot peut laisser croire que ce dispositif pourrait traiter une maladie». 

Varier les postures 

Mais pourquoi un avis si tranché? Eh bien, parce que depuis 20 ans, les chercheurs ont complètement remis en question la notion de «bonne posture».  

«L’important, c’est d’avoir une bonne mobilité et un bon tonus musculaire», explique Bertrand Courtecuisse. Le problème, ce n’est pas la posture, mais la sédentarité, le manque d’activité physique.  

Au lieu de permettre une meilleure mobilité, les correcteurs de posture font tout l’inverse, souligne Alexis Léveillé. Ils restreignent le mouvement et nous placent dans une posture droite, certes, mais complètement figée.  

«Bien sûr, si les gens ont mal, on peut leur conseiller d’éviter certaines postures, concède le physiothérapeute. Mais, il n’y a pas une seule bonne posture qui fonctionnerait pour tout le monde. Le but est de conserver une certaine variabilité.»  

Des solutions  

Vous l’aurez compris, le secret d’une bonne santé du dos (et d’une bonne santé en général d’ailleurs) est avant tout de bouger régulièrement. Bertrand Courtecuisse suggère donc de faire des pauses et, pourquoi pas, de faire appel à un ergonome pour aménager au mieux son espace de travail.  

«Les équipements de bureau modulables sont un bon début. Ils nous permettent de changer souvent de posture et sont plus adaptables à nos besoins», dit-il. 

Mais, selon Alexis Léveillé, il ne faut pas négliger un autre facteur: notre santé mentale. «Plus que l’environnement, ou les enjeux mécaniques, c’est très souvent le stress qui est la cause numéro un des douleurs», explique-t-il. À méditer.  

Conseils de pro 

Pour lutter contre la sédentarité et éviter notamment les problèmes de dos, voici ce que les experts suggèrent:  

  • Programmer une alarme pour se lever ou changer de posture toutes les 30 minutes  
  • Faire des microséances d’exercice plusieurs fois par jour (par exemple 3 séances de 10 minutes)  
  • Faire une marche au moins une fois par jour  

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet