Soutenez

Oui, le changement d’heure affecte le sommeil

Le changement d'heure a un impact sur le sommeil
Photo: Nathan Dumlao/Unsplash

Une heure de dodo supplémentaire va s’ajouter à notre nuit de samedi à dimanche. On devrait donc s’en réjouir, mais, à l’automne comme au printemps, le changement d’heure n’a pas que du bon et peut perturber notre sommeil. 

À 2 h, dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 novembre 2022, on recule nos montres et horloges d’une heure pour revenir à l’heure normale de l’Est.

Se lever plus tôt 

À partir de dimanche, il fera jour bien plus tôt. Les premiers rayons du soleil devraient percer à travers vos rideaux à partir de 6h40, ce qui risque fortement de vous réveiller. C’est parce que notre organisme fonctionne selon un rythme circadien, explique Julien Heon, vice-président de la clinique virtuelle spécialisée en soins du sommeil Haleo. Résumé grossièrement, cela veut dire qu’on a naturellement tendance à être éveillé quand il fait jour et à avoir sommeil quand il fait nuit.  

«Après le changement d’heure, il va faire jour plus tôt et sombre plus tard. Donc, même si on a gagné une heure de sommeil, il y a des chances pour qu’on soit plus fatigué parce qu’on se sera levé plus tôt», souligne–t-il. Les premiers jours, il suggère donc d’éviter par exemple de prévoir des réunions ou rendez-vous importants tôt le matin, au risque d’être vraiment fatigué. 

Des fins de journée difficiles

Avec le décalage opéré, l’autre risque est que vous ayez sommeil plus tôt dans la soirée. Le soleil commencera à décliner vers 16h30 et vous serez sûrement tenté de vous s’endormir tôt. Eh oui, à 21h, il sera déjà 22h dans votre tête! Cela risque de vous affecter tout particulièrement si vous vous couchez tous les soirs à la même heure. Puisque votre cerveau est habitué à cette routine, il se peut que vous ayez besoin d’un petit temps d’adaptation avant de réussir à vous endormir de nouveau à l’heure habituelle.  

La routine prend le bord  

Enfin, si la plupart des gens arriveront sans problème à surmonter ces deux difficultés après quelques jours d’adaptation, les personnes qui souffrent régulièrement de troubles du sommeil peuvent être plus durement affectées.  

«Pour les personnes qui sont plus sensibles aux troubles du sommeil, la chose la plus importante c’est d’avoir une bonne routine, explique Julien Heon. Le changement vient un peu bouleverser tout ça et peut faire l’effet d’un déclencheur qui va relancer les troubles. Parfois ces personnes-là vont mettre plusieurs semaines à s’adapter et ça va avoir un effet considérable sur la qualité de leur sommeil.» 

Celles et ceux qui ont tendance à faire de l’insomnie notamment pourraient avoir besoin de se faire aider par un médecin pour minimiser l’impact du changement d’heure sur leur sommeil.  

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.