Soutenez

Prévenir l'Alzheimer avec l'huile de poisson

L’huile de poisson pourrait aider à prévenir l’Alzheimer, diminuer les risques d’atrophie cérébrale et maintenir de bonnes fonctions cognitives.

L’huile de poisson, riche en oméga-3, est connue pour être bénéfique pour la protection cardiovasculaire, pour l’arthrite rhumatoïde et même, selon certaines recherches, pour la dépression et les troubles de l’humeur.

Voilà qu’une nouvelle étude américaine de l’Hôpital du Rhode Island indique que l’huile de poisson pourrait aider à prévenir l’Alzheimer en aidant à préserver les fonctions cognitives et réduire les risques d’atrophie cérébrale des gens d’âge mûr.

La prise régulière d’huile de poisson a permis de découvrir que les fonctions cognitives sont mieux conservées chez la majorité des gens d’un âge avancé qui en consomment.

Sur 819 personnes qui ont participé à l’étude publiée dans la revue Alzheimer’s & Dementia, les IRM et tests neuropsychologiques de ces patients ont fait la preuve « que les sujets au fonctionnement cognitif normal qui prenaient des compléments à l’huile de poisson enregistraient un rétrécissement cérébral moindre dans les zones neurologiques clés, en comparaison avec les personnes qui ne prenaient pas ces compléments », a remarqué Lori Daiello, spécialiste de la maladie d’Alzheimer à l’Hôpital du Rhode Island.

Top Santé propose de retrouver les 500 mg d’AEP et d’ADH, les deux acides gras de type oméga-3 nécessaires quotidiennement, en capsules, dans 50 grammes de sardines, 100 grammes de crevettes ou encore 20 grammes de maquereau de l’Atlantique.

Crédit photo : STILLFX/Bigstock.com

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.