Local

La Ville de Montréal fait avancer le dossier des écoquartiers

Projection Louvain-Est
La Ville de Montréal prévoit 800 à 1000 logements abordables à Louvain-Est dans le cadre d'un écoquartier. Photo: Archives

Le comité exécutif de la Ville de Montréal vient d’adopter quatre dossiers pour le développement d’écoquartiers dans Lachine-Est, Louvain Est et Namur- Hippodrome.

Dans un communiqué, la Ville de Montréal indique que ces futurs écoquartiers, respectivement situés dans les arrondissements de Lachine, Ahuntsic-Cartierville et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, «doivent se démarquer en matière d’environnement, de transition écologique et d’habitation».

Le comité exécutif de Lachine-Est a travaillé à intégrer le Programme particulier d’urbanisme (PPU) dans le plan d’urbanisme de la Ville de Montréal.

Ce faisant, le PPU se dit animé par «la transition écologique, la mobilité durable et la participation sociale». Sur ce dernier point, l’Office de consultation publique de Montréal a été mandaté par le comité exécutif de pour tenir une consultation publique sur le projet.

Le gouvernement indique que le PPU «permet d’apporter plus de précisions quant à la planification de certains secteurs qui suscitent une attention toute particulière de la part du conseil municipal».

La responsable de l’urbanisme au comité exécutif, Sophie Mauzerolle, souligne à ce sujet que la vision pour ces projets se veut «concertée» en incluant la communauté dans son développement.

Pour la mairesse de l’arrondissement de Lachine, Maja Vodanovic, voir ce projet avancer est une aubaine et elle pense qu’il permettra de «stimuler l’activité commerciale sur la rue Notre-Dame notamment qui est en pleine revitalisation».

Pour Louvain Est, le comité exécutif a adopté plusieurs règlements sur la transformation du site, qui est Louvain Est bordé par les rues Saint-Hubert , de Louvain Est ainsi que de l’avenue Christophe-Colomb.

Selon le communiqué, la Ville de Montréal prévoit la construction de 800 à 1000 logements abordables dans le secteur, qui doit également voir l’implantation d’une école, d’un centre communautaire et de commerces locaux .

La mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier, souligne qu’il s’agira d’un «milieu axé sur l’inclusion, la solidarité et le partage, mais aussi d’un pôle en agriculture urbaine».


Articles récents du même sujet