Local

Collecte des ordures aux deux semaines seulement dans Crawford

La collecte aux deux semaines débutera en 2024. Photo: Archives

En juin, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a déclaré que des collectes de matières résiduelles se feraient désormais aux deux semaines dans les secteurs de Crawford et de L’Île-des-Sœurs. Récemment, M. Parenteau a annoncé qu’il réajustait le tir du déploiement du projet pilote. 

La collecte des ordures aux deux semaines débutera en novembre 2024. Le projet touchera uniquement les résidences du quartier Crawford. Cette décision est motivée par le fait que le secteur est composé presque uniquement d’un cadre bâti unifamilial et comporte peu de condominiums. 

Cela faciliterait la collecte bimensuelle, puisque tous les bâtiments de huit logements et moins possèdent un bac de compostage à Montréal. 

M. Parenteau estime que, lorsque l’on composte et que l’on recycle de manière adéquate, il ne «reste plus grand-chose» dans le sac de vidanges. «On ne peut pas diminuer notre collecte de matières résiduelles sans l’adhésion complète au niveau du compostage, exprime-t-il. Mais le cadre bâti n’est pas pareil partout et l’on en tient compte.» 

Raisons 

La Ville de Montréal déploie le projet pilote des collectes d’ordure aux deux semaines dans plusieurs arrondissements pour des raisons environnementales et économiques. 

M. Parenteau, qui est également responsable des services aux citoyens, de l’environnement et de l’approvisionnement au comité exécutif de la Ville de Montréal, fait savoir que le site d’enfouissement de Terrebonne arrivera à sa pleine capacité en 2029.  

«Si le site d’enfouissement à Terrebonne ferme, on va les envoyer loin, les déchets. Et ce qui coûte cher dans la gestion des matières résiduelles, c’est le transport. Il faut trouver des solutions ensemble à cet impact fiscal», souligne M. Parenteau. 

Il soutient que la collecte bimensuelle amènera les résidents à être doublement vigilants pour trier leurs déchets. Une partie des matières compostables qui se retrouvait aux poubelles pourrait être récupérée pour créer de l’énergie. M. Parenteau indique que la Ville débutera prochainement la biométhanisation, un processus par lequel le contenu du bac de compost serait transformé en gaz naturel renouvelable. 

Articles récents du même sujet