Local

Un candidat de Verdun quitte Mouvement Montréal

Les chefs des partis Mouvement Montréal et Ralliement pour Montréal, Balarama Holness et Marc-Antoine Desjardins ont annoncé leur union. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le candidat dans le district de Champlain Île-des-Sœurs, Jean-Pierre Boivin, a annoncé qu’il quittait Mouvement Montréal pour se présenter en tant qu’indépendant. Sa décision est motivée par un éventuel référendum de son ancien parti afin de faire de Montréal une ville bilingue. 

Le 12 octobre, le chef de Mouvement Montréal, Balarama Holness, a annoncé qu’il désirait tenir une consultation publique au sujet d’un référendum sur les langues officielles de Montréal. 

«Cette proposition lancée mardi matin entre en contradiction avec mes valeurs profondes ainsi que celles défendues par Ralliement pour Montréal, qui avait fusionné avec Mouvement Montréal en septembre et dont je faisais partie», déclare M. Boivin par voie de communiqué. 

Crédit: Facebook

M. Boivin estime que l’alliance entre les partis politiques Mouvement Montréal et Ralliement pour Montréal ressemble plus à «une prise en charge et non une fusion.»

Le candidat désormais indépendant qui brigue le poste de conseiller d’arrondissement pour le district Champlain Île-des-Sœurs affirme que plusieurs résidents de l’arrondissement de Verdun sont déçus, voire même choqués par la déclaration de Balarama Holness. M. Boivin ne veut pas relancer de «vieilles discussions» et désire plutôt se concentrer sur l’avenir et la façon dont il peut mieux servir les citoyens. 

D’autres candidats ont aussi quitté Mouvement Montréal depuis la fusion avec Ralliement pour Montréal. C’est le cas notamment à Lachine de Jean-François Cloutier qui briguait le poste de maire d’arrondissement. 

Articles récents du même sujet