Local

Sondage: les Québécois appuient le captage de carbone

Des puits de pétrole en Alberta, dans l'ouest du Canada
Des puits de pétrole en Alberta Photo: istockphoto.com

Selon un sondage Ipsos mené pour l’Institut économique de Montréal, 68% des Québécois se positionnent en faveur des technologies de capture du carbone pour combattre les changements climatiques au Québec. Ceci inclut 37% qui se disent «tout à fait d’accord» et 31% qui se disent «plutôt d’accord».

Cette technologie, qui n’est pas totalement au point, suscite beaucoup d’espoir pour l’atteinte des objectifs de carboneutralité, prévue pour 2050, mais son déploiement à grande échelle n’est pas pour demain matin.

Grâce à des instruments sophistiqués, le carbone est capté puis enfoui de manière souterraine. L’industrie pétrolière veut s’en servir pour atteindre les cibles de réduction des GES tout en continuant d’augmenter sa production, les besoins en énergies fossiles étant toujours importants, ce qui fait dire à certains analystes que cette industrie cherche à gagner du temps. Des experts estiment que la capture de carbone devrait plutôt être réservée à des secteurs qui sont moins en mesure de réduire leurs émissions à la source.  

Le sondage de l’IEDM révèle aussi que 65% de la population ne veut pas ou n’est pas en mesure de payer plus d’impôts pour combattre les changements climatiques. Les personnes ayant choisi les changements climatiques comme étant leur principale préoccupation sont celles qui sont prêtes à payer davantage pour cet enjeu. Les Canadiens en général seraient prêts à payer l’équivalent de 30$ de plus par mois, révèle cette enquête. 

Les résultats sont précis à plus ou moins 3,5 points de pourcentage (19 fois sur 20). 

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet