Local

Décrochage scolaire: un organisme de prévention doit fermer les livres

Photo: Cyano66, iStock

Après 35 ans d’activités dans Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est, l’organisme de prévention du décrochage scolaire Je réussis a pris la difficile décision de mettre fin à ses activités dans le quartier.

«La persévérance scolaire c’est super important, et ça a été une décision vraiment difficile à prendre. Mais on n’a pas eu le choix», déplore Circé Labelle, vice-présidente du CA de Je réussis.


La décision de dissoudre l’organisme aura été prise entre autres en raison du recrutement difficile de personnel qualifié. La pandémie a aussi exacerbé plusieurs défis. C’est sans compter le départ de la directrice générale de l’organisme après 15 ans d’engagement.

«On n’a pas été en mesure de recruter quelqu’un qui a l’expertise pour reprendre l’organisme», ajoute Mme Labelle.

Pour Daniel Gratton, directeur général de la Société ressources loisirs de Pointe-aux-Trembles et membre du CA de l’organisme, la perte de Je réussis «n’est pas bon pour la communauté».

«C’est très triste, mais je sais quels étaient les défis de l’organisme, surtout après la pandémie. Malgré toute la bonne volonté, des fois tu arrives au constat que ça ne peut malheureusement plus fonctionner.»

Assurer la relève

Je Réussis offrait notamment l’aide au devoir et l’accompagnement familial. L’organisme proposait aussi des activités de motivation et des programmes pour soutenir le développement et l’apprentissage de méthodologie du travail.

«L’organisme a développé beaucoup de formation, d’outils, d’ateliers. La prochaine étape sera de travailler sur un plan pour voir comment on peut faire bénéficier de tous ces outils à la communauté», précise Mme Labelle.

Des partenaires auraient d’ailleurs déjà signifié leur intérêt de créer un plan d’action en la matière. Celui-ci pourrait voir le jour d’ici l’automne, ajoute-t-elle.

Le décrochage scolaire à PAT/ME

Selon des données du bilan 2018-2019 du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur publiées par le Réseau réussite Montréal, le pourcentage de personnes de 15 ans et plus sans diplôme à Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est était de 23%, contre 17% à Montréal.

Toujours selon l’organisme, le territoire de PAT/ME est caractérisé par trois grands défis : la non-valorisation de l’éducation par les parents, l’augmentation de la violence, ainsi qu’un territoire vaste et excentré, lié à des enjeux de transport.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet