Actualités

13 M$ du fédéral pour 78 logements à Cartierville

13 M$ du fédéral pour 78 logements à Cartierville
Photo by: Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic

Un immeuble de 78 logements porté par un organisme communautaire verra le jour en 2020 à Cartierville. Il sera construit grâce à un financement du gouvernement fédéral.

Le projet intitulé Première porte devrait coûter 12,8 M$. Il est un des premiers à être financé par le nouveau Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL) mis en place par le gouvernement fédéral dans le cadre de Stratégie nationale sur le logement (SNL).

Les logements sont destinés aux personnes en difficultés et à des nouveaux arrivants.

Le lancement de ce projet a été annoncé à la résidence pour personnes âgées Porte d’or des Îles, à Cartierville. Le nouvel immeuble sera construit à proximité.

Il sera accessible universellement pour les espaces communs et 17 de ses logements seront adaptés à toutes les limitations fonctionnelles. Seulement 24 logements seront loués en dessous du prix médian du marché.

«Nous allons travailler pour que l’ensemble des appartements soient à loyer abordable. Nous allons solliciter la Ville pour cela», a assuré Mazen Houdeib, directeur du Regroupement des organismes du Montréal ethnique pour le logement (ROMEL).

C’est lui qui porte ce projet depuis 2000. «Il n’a pu voir le jour avant parce qu’il n’y avait pas de partenaire financier prêt à le soutenir», a-t-il indiqué.

Ses démarches avec la Ville de Montréal à ce moment-là n’avaient pas porté leurs fruits.

«L’appui de Mélanie Joly, députée fédérale d’Ahuntsic-Cartierville, a été déterminant», a souligné M. Houdeib, puisqu’il lui avait présenté le projet au moment où elle était candidate à la mairie de Montréal en 2013 et s’était montrée enthousiaste.

«À l’époque, il aurait pu être réalisé si la ville de Montréal avait accepté le projet, relève M. Houdeib. Aujourd’hui, le fédéral investi directement. Cela est important et efficace.»

Retour du fédéral
La mise en place d’une stratégie canadienne du logement annonce le retour en force du gouvernement fédéral dans le financement des logements sociaux après une absence de 25 ans.

«Le fédéral a laissé les villes gérer la question des logements sociaux et abordables, a mentionné Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la SCHL en annonçant cet investissement. Nous avons arrêté cela, car il est injustifiable et injustifié de laisser à d’autres le fardeau de s’occuper de nos gens qui ont le plus de besoins.»

Avec une enveloppe de 13,2 milliards de dollars, le Fonds national de co-investissement pour le logement accorde la priorité aux projets permet de financer des projets qui viendraient en aide aux femmes et enfants subissant de la violence familiale, aux aînés, aux Autochtones, aux personnes handicapées ou aux gens qui vivent des problématiques de santé mentale ou de toxicomanie.

«Nous allons réduire l’itinérance chronique d’au moins de 50% et nous allons donner un logement à 530 000 familles canadiennes qui risqueraient de se retrouver dans la rue», a avancé M. Duclos.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *