Ahuntsic-Cartierville

Ariel Kouakou: les recherches toujours actives

Ariel Kouakou: les recherches toujours actives
Photo: Archives/Métro Media«Ariel ou es-tu?». Toute information peut être communiquée à Réseau Enfants-Retour au 1-888-692-4673 ou à Info-Crime au 514 393-1133.

Il y a un an disparaissait Ariel Jeffrey Kouakou, âgé de 10 ans près du parc des Bateliers à Cartierville. Aucune trace du jeune garçon n’a été retrouvée malgré des recherches intensives et une mobilisation exceptionnelle des policiers et des bénévoles.

Ariel avait été aperçu pour la dernière fois le 12 mars 2018, entrant dans le parc des Bateliers. Plus jamais personne ne l’a revu. Filmé par des caméras de surveillance installées à proximité, on le voit pénétrer dans le parc, mais jamais n’en ressortir.

Outre les recherches intensives, menées également sous l’eau de la rivière des Prairies, la communauté n’a pas cessé de rappeler qu’on le recherche toujours. Deux nouvelles initiatives ont été lancées pour poursuivre les recherches.

Les 12 et 13 mars, la photo d’Ariel sera projetée sur les 68 écrans des stations de métro de Montréal. Par ailleurs, la photo d’Ariel sera imprimée sur les enveloppes de factures mensuelles des cartes Visa au mois de mai de la Banque CIBC, à travers tout le Canada.

Il faut rappeler qu’une campagne d’affichage et de communication avait été lancée le 9 mai 2018 à l’initiative de Réseau Enfants-Retour. La campagne «Ariel où es-tu ?» avait été déployée à travers des dizaines d’affiches et de feuillets imprimés avec la photo de l’enfant ainsi que 1000 macarons avec les numéros de téléphone à appeler si les personnes détiennent des renseignements.

Deux affiches géantes sont toujours visibles dans Ahuntsic-Cartierville avec les mêmes renseignements aux intersections des boulevards Henri-Bourassa et de l’Acadie ainsi qu’au coin des rues Sauvé et Laverdure.

«Nous avons aussi un partenariat avec l’entreprise de transport Total Logistic. Ils ont des camions qui sillonnent tout le Québec et le Canada et portent l’affiche Ariel où es-tu ?», indique Pina Arcamone, directrice du Réseau Enfants-Retour. La fiche de l’enfant est aussi toujours en ligne sur le site de cet organisme.

Ariel Jeffrey Kouakou, 10 ans, mesure 1,40m, pèse 40 kg, a les yeux et les cheveux noirs. Au moment de sa disparition, il portait un manteau noir et des souliers de soccer jaunes.

Aucun évènement officiel ou formel ne sera tenu pour marquer une année depuis la disparition d’Ariel. La famille veut tenir une messe dans l’intimité, mais sans plus.  «Nous soutenons la famille et nous l’accompagnons, mais nous agissons selon ses souhaits», souligne Mme Arcamone. Elle assure que des informations continuent de rentrer concernant ce dossier.

«Il faut continuer de rappeler aux gens que nous recherchons toujours Ariel, c’est la seule manière pour qu’une personne détenant des informations nous contacte», observe Mme Arcamone. La police a toujours privilégié la thèse d’une chute accidentelle de l’enfant dans la rivière des Prairies qui longe le parc des Bateliers. Le père d’Ariel, Frédéric Kouakou, a maintenu que son fils a été victime d’un enlèvement et croit fermement à son retour.

«Le plus dur c’est de ne pas savoir, quel que soit ce qui s’est passé. Les familles souffrent, car elles ont perdu un enfant et surtout ne savent pas ce qui lui est arrivé», relève Mme Arcamone.

Le 12 mars,  la famille Kouakou tiendra une messe pour Ariel, à laquelle la population est conviée, à l’église Saint-Joseph-de-Bordeaux, à Cartierville, à 19 h 30.