Ahuntsic-Cartierville

Mélanie Joly réélue

Mélanie Joly réélue
Photo: Amine Esseghir/Courrier AhuntsicMélanie Joly a été réélue à Ahuntsic-Cartierville avec un meilleur score qu'en 2015.

Sans surprise, Mélanie Joly, la députée fédérale sortante d’Ahuntsic-Cartierville, a été réélue lors de l’élection du 21 octobre. Elle siègera au désormais au sein d’un gouvernement libéral minoritaire.

Mme Joly a été réélue avec plus de 52,7% des suffrages et une avance de 16925 voix sur son poursuivant André Parizeau, le candidat du Bloc québécois.

Un résultat meilleur que celui qu’elle a réalisé en 2015 alors que sa principale concurrente était Maria Mourani, transfuge du Bloc québécois qui se présentait pour le Nouveau parti démocratique.

Pour autant, Mme Joly ne considère pas qu’elle a mené une campagne dans ce qui serait devenu un fief libéral.

«Je suis contente de voir qu’on a augmenté notre majorité, relève-t-elle. J’ai l’impression d’avoir pu créer une organisation extrêmement forte, composée de 400 bénévoles que nous avons pu mobiliser et qui ont pu tenir 65000 conversations en porte-à- porte ou en appels téléphoniques.»

Le résultat au niveau national permettra aux Libéraux de constituer un gouvernement minoritaire.

« C’est un apprentissage, mais nous allons être encore plus concentrés sur les réalités des Québécois et des Canadiens et s’assurer que l’oncontinue a construire une société plus juste et plus verte et avoir une voix forte pour le Québec à Ottawa.»

Elle dit ne pas s’attendre forcément à détenir un portefeuille ministériel. « Ce sera au premier ministre d’en décider, observe-t-elle. Je suis avant tout députée d’Ahuntsic-Cartierville, c’est cela le plus important.»

Elle a tenu à remercier ses militants qui l’ont aidé à gagner son élection. Elle a rappelé aussi son bilan du mandat précédent notamment le millier d’emplois créés à Chabanel.

Élue la première fois en 2015 après une chaude lutte électorale dans Ahuntsic-Cartierville, Mme Joly avait dû aussi faire face à la constatation dans les rangs de son propre parti et mener une longue campagne pour son investiture.