Ahuntsic-Cartierville
17:44 19 mai 2020 | mise à jour le: 19 mai 2020 à 20:37 temps de lecture: 3 minutes

Reitmans frappé par la COVID-19

Reitmans frappé par la COVID-19
Photo: ArchivesReitmans met fin aux bannières Thyme Maternité et Addition Elle, spécialisée en habillement taille plus pour femmes.

La crise sanitaire a mis en difficulté un autre des fleurons de l’industrie de la mode canadienne. Après Aldo, la compagnie Reitmans, dont le siège social est à Ahuntsic, s’est placée mardi à l’abri de ses créanciers. Elle pourrait fermer plusieurs de ses magasins.

Les détails des créances ne sont pas encore publiés, toutefois, selon un document remis à la Cour supérieure par le syndic, la dette dépasse les 5 M$. La chaîne de boutiques de vêtements pour femmes indique que ses gains ont fondu.

Reitmans a enregistré pour les douze mois précédents février une perte nette de 87 M$, soit 43% de moins qu’à la même période en 2018. Selon les prévisions du syndic, l’entreprise serait à court de liquidité en juillet.

La directrice des communications de Reitmans, Katherine Chartrand a précisé dans un courriel que l’entreprise n’est pas en faillite.

«La pandémie de la COVID-19 a eu un impact significatif sur nos revenus et nos flux de trésorerie, parce que nos magasins sont fermés depuis plus de deux mois maintenant», souligne-t-elle.

La compagnie basée sur la rue Sauvé Est employait 6800 personnes au Canada. En mars, elle a mis à pied 90% de son personnel en magasin et 30% des effectifs au siège social.

Restructuration

Reitmans est donc en mode restructuration et tente de se maintenir à flot après avoir été durement frappé par la pandémie de la COVID-19.

«Nous avons confiance que nous serons en mesure d’obtenir un financement auprès d’un prêteur, ce qui nous permettra de mener ce processus de restructuration. Le montant du financement nécessaire pour faire face à nos obligations actuelles et futures est en cours de discussion », ajoute Mme Chartrand.

Au moment de déposer sa requête, Reitmans possédait 576 magasins, dont 198 en Ontario et 146 au Québec. Les activités sont maintenues, la vente en ligne se poursuit, mais pour faire face à ses obligations Reitmans fermera certaines de ses boutiques au fur et à mesure que les baux arriveront à échéance.

«À l’heure actuelle, il est prématuré de confirmer le nombre d’employés qui seront touchés, souligne Mme Chartrand. Nous valorisons tous nos collègues de Reitmans (Canada) et, bien que ces décisions soient difficiles à prendre, elles seront nécessaires pour assurer que notre entreprise soit mieux positionnée à long terme.»

Elle assure que des annonces seront faites aux employés dès que possible.

Articles similaires