Ahuntsic-Cartierville
18:02 20 août 2020 | mise à jour le: 21 août 2020 à 14:05 temps de lecture: 3 minutes

Le tiers de l’enseignement au cégep se fera en classe

Le tiers de l’enseignement au cégep se fera en classe
Photo: Pablo OrtizLes restrictions sanitaires rendent la rentrée et l’organisation scolaire de tous les établissements collégiaux particulière.

L’organisation des classes relèvera de chacun des cégeps à Montréal, selon ses moyens et ses capacités. Si la majorité des cours sont en ligne, les étudiants devront être en présentiel environ 30% du temps.

Alors que le Regroupement des cégeps de Montréal (RCM) avait annoncé une session majoritairement virtuelle, il a tenu à expliquer le mode d’organisation préconisée lors d’un point de presse, jeudi.

«Nous avons imaginé un modèle où un tiers viendrait une semaine, un autre tiers la semaine suivante et ainsi de suite, a illustré le directeur du collège Dawson, Richard Fillion. Mais il faut faire attention aux chiffres, c’est un piège», a-t-il prévenu.

Les proportions seront effectivement différentes au cégep Ahuntsic. «Ce qui est ciblé, ce sont d’abord les pratiques en laboratoires, a indiqué la directrice de l’établissement de la rue Saint-Hubert, Nathalie Vallée. Dans ma carte, 60% des programmes sont des techniques. Assurément, 60% des étudiants admis devront se présenter d’une manière ou d’une autre au collège.»

À titre d’exemple, les 90 étudiants en radio-oncologie, toutes années confondues, devront être en laboratoire pour apprendre à manipuler les appareils. Ceux de troisième année du cégep devront aussi se rendre en milieu hospitalier pour leurs apprentissages.

«Le plus difficile a été de se réinventer au niveau des outils technologiques qu’on utilise», confie l’enseignant dans ce programme, Isaac Laplante.

Même les étudiants dans des programmes plus généraux du cégep, comme en science de la nature, devront être en présentiel pour les laboratoires, que ce soit en biologie, en chimie ou en physique.

«Déjà, les horaires sont prêts et les étudiants sauront dès le 21 août quelles heures et quels jours ils seront en classe ou à la maison devant leurs ordinateurs, quelle que soit la spécialité», assure Mme Vallée.

Nouveaux

Lors de cette rentrée qualifiée d’inédite par M. Fillion, une attention sera portée aux étudiants de première année qui n’ont pu compléter leur secondaire comme il se doit.

«On sait quels sont les enjeux du passage du secondaire au collégial en temps normal. Évidemment, dans une situation exceptionnelle, il y a un regard sérieux posé sur ces étudiants pour s’assurer que la transition se passe bien», relève Mme Vallée.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a demandé aux directions de tenter le plus possible une présence au collège pour favoriser la réussite et la persévérance de ces étudiants.

À Ahuntsic,7800 étudiants sont attendus pour la prochaine session. Parmi eux, 3697 en seront à leur première année. Ils seront rencontrés la semaine prochaine dans le cadre des activités d’accueil.

Articles similaires