Ahuntsic-Cartierville
19:31 25 février 2021 | mise à jour le: 2 mars 2021 à 07:47 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: quatre lieux de vaccination fins prêts dans le Nord

COVID-19: quatre lieux de vaccination fins prêts dans le Nord
Photo: Amine EsseghirLes centres de vaccination sont ouverts pour plusieurs mois.

Alors que le gouvernement du Québec a lancé l’opération de vaccination générale, l’organisation au niveau local s’est mise aussi en branle pour équiper les emplacements et commencer à recruter du personnel.

Il y a quatre lieux de vaccination sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal: Cartierville, Montréal-Nord, Villeray et Saint-Laurent.

La capacité de vaccination totale est de 8500 personnes par jour, quand le nombre de doses sera suffisant, ce qui représente 50 000 à 60 000 vaccins par semaine possible. Actuellement, toutes les cliniques réunies peuvent faire un peu plus de 1000 inoculations pas jour.

Toutefois, ces projections ne sont réalisables qu’en fonction du nombre de vaccins en stocks.

Ainsi pour la journée du 26 février, la clinique Salaberry à Cartierville disposait de 400 vaccins et le Patro Le Prevost qui peut desservir les gens de Villeray et d’Ahuntsic, il y en avait 840.

Le nombre total de rendez-vous confirmés était respectivement de 222 et 224.

«La capacité dépend aussi du nombre de vaccinations qu’on peut faire en une heure. Si on reçoit des personnes âgées, il y en aura moins qu’avec des jeunes qui viennent avec manches courtes prêt à recevoir l’injection», souligne le PDG du CIUSSS, Frédéric Abergel.

La campagne de vaccination touche immédiatement les personnes de 85 ans et plus alors que s’achève l’immunisation dans les CHSLD, les résidences intermédiaires, les résidences pour aînés ainsi que dans les OBNL et HLM pour aînés.

Le CIUSSS dispose aussi d’une équipe mobile qui peut se déplacer dans des quartiers où les moyens de transport sont insuffisants.

«On va y aller avec un autobus et y passer un jour ou deux. Il y a beaucoup de scénarios sur la table, mais on attend de voir comment le monde réagit», observe M. Abergel.

Recrutement de personnel

Même si les inoculations vont bon train, le CIUSSS doit aussi lancer une importante campagne de recrutement du personnel.

«Nous n’avons pas besoin uniquement d’infirmières ou de professionnels de la santé. Il nous faut aussi des agents administratifs et des agents d’entretien pour gérer les sites de vaccination», précise la chargée des relations avec les médias au CIUSSS, Marie-Hélène Giguère.

Les cliniques devront fonctionner pendant encore plusieurs mois. Le CIUSSS peut déjà y affecter des professionnels de la santé d’une soixantaine de métiers.

Des formations sur le terrain sont aussi en cours, mais des besoins restent à combler.

«Nous avons 500 personnes à embaucher sur un mois. On offre des contrats jusqu’en septembre. C’est bien parti depuis deux semaines. Nous avons bon espoir d’atteindre nos objectifs», assure M. Abergel.

Les gens intéressés à travailler dans ces cliniques peuvent envoyer leurs CV dès maintenant.

Pour postuler dans les cliniques de vaccination

Les centres de vaccination

Cartierville (2798, rue de Salaberry), Montréal-Nord (825, rue de Charleroi, coin Lacordaire), Villeray (7355, avenue Christophe-Colomb), Saint-Laurent (821, avenue Sainte-Croix).

Suite à une erreur concernant le nombre de vaccins par jour, le texte a été modifié. 

Articles similaires