Ahuntsic-Cartierville
16:56 12 mars 2021 | mise à jour le: 12 mars 2021 à 16:57 temps de lecture: 3 minutes

De l’argent pour poursuivre une campagne de propreté

De l’argent pour poursuivre une campagne de propreté
Photo: Amine Esseghir/Métro MédiaDes flèches pour attirer l’attention de ceux qui déposent leurs ordures aux mauvais endroits.

Confronté à des problématiques d’hygiène publique, l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville mettra la main à la poche pour faire face à divers enjeux de propreté et de gestion des matières résiduelles.

Il a été décidé d’affecter 157 910$ pour réaliser le plan d’action-propreté de 2021. La somme provient de la réserve de développement. Elle est destinée à louer un aspirateur de rue Mad Vac, au recrutement de cinq employés, dont trois gardiens de parcs, à l’achat de poubelles et à l’enlèvement des graffitis.

C’est la deuxième fois que l’arrondissement finance un tel plan. En 2019, il avait accordé 250 000$. De ce montant, seulement 86 700$ ont été dépensés.

«Pour toutes sortes de raison, il y a des actions qui n’avaient pas été faites et pour certaines nous avions utilisé le budget de fonctionnement normal», a prévenu la mairesse d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier.

Le vote pour reconduire l’enveloppe était nécessaire pour des questions juridiques.

Au printemps 2019, les plaintes s’étaient accumulées sur le bureau des élus de l’arrondissement notamment à la fonte des neiges.

Plusieurs citoyens s’étaient rendus au conseil d’arrondissement pour dénoncer l’insalubrité dans certaines rues d’Ahuntsic-Cartierville. Les poubelles et les déchets avaient envahi certains endroits.

Au moment où la présence de coyotes était signalée à Ahuntsic-Cartierville, des résidents faisaient état de sacs de poubelle éventrés qui s’amoncelaient devant certains commerces, attirant notamment des rats et des coquerelles.

Communication

La précédente campagne de propreté s’était déclinée sous le signe de la fourmi. Un personnage qui accompagnait visuellement toute la communication. Sur le nouveau budget, 20 000$ sont consacrés à ce volet.

«La fourmi sera encore là, mais on va aussi poser des flèches aux endroits très spécifiques où il y a des problèmes. Là où les gens ne déposent pas les déchets aux bons moments», a signalé la mairesse.

Des dépliants seront aussi distribués pour rappeler les bons gestes et les réflexes à avoir en matière d’hygiène et de propreté ainsi que de gestion des déchets aux citoyens.

Dans le passé, l’arrondissement avait aussi mis au point un programme qui devait se déployer dans les écoles du quartier. Un évènement du genre avait été organisé à l’école Louisbourg.

«On avait souhaité au début du plan de propreté d’aller chaque année dans une école de l’arrondissement, mais la COVID est arrivée et on ne peut plus faire cela. On continuera la sensibilisation dans la rue», a souligné Mme Thuillier.

La démarche vise aussi quelques secteurs d’Ahuntsic-Cartierville qui reçoivent beaucoup d’immigrants qui ne sont pas forcément habitués au tri des ordures ménagères.

En 2019, l’arrondissement avait diffusé de l’information aux plus jeunes dans un quartier très diversifié pour qu’ils puissent transmettre le message aux parents concernant la gestion des déchets.

Un concours de bande dessinée sous le thème «raconte-nous ta propre histoire pour améliorer l’environnement dans ton quartier», avait été aussi lancé à cette occasion et les enfants d’Ahuntsic-Cartierville pouvaient gagner des cadeaux. Il reste à savoir si ces initiatives seront reconduites en 2021.

Articles similaires

14:20 8 novembre 2019 | mise à jour le: 8 novembre 2019 à 14:20 temps de lecture: 2 minutes
La propreté en BD