Ahuntsic-Cartierville

Le permis de neige de la discorde à Ahuntsic-Cartierville

Les propriétaires doivent toujours avoir un permis pour faire ramasser la neige des entrées de garages déposée sur la voie publique. Photo: Archives.

Alors que l’hiver est aux portes, opposition et majorité à l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville s’affrontent sur la question du permis de dépôt de neige sur la voie publique. C’est le conseiller de Saint-Sulpice, membre d’Ensemble Montréal, Hadrien Parizeau qui a déposé une motion pour abolir le permis de dépôt de neige.

Il voulait faire adopter cette motion avant l’hiver pour éviter que les citoyens aient à payer encore cette année pour déposer leur neige sur le chemin.

Après un débat assez tendu, la motion a été battue par la majorité, les élus de Projet Montréal. Le permis demeure donc toujours en vigueur.

Depuis 2019, les résidents de logements familiaux d’Ahuntsic-Cartierville pouvaient déposer leur neige sur la voie publique moyennant 50 $ annuellement. Avant cela, il était tout simplement interdit de déposer la neige sur la voie publique quand elle était ramassée sur une propriété privée.

Le règlement avait été appuyé autant par la majorité que par l’opposition.

Double taxation

Pour le conseiller Parizeau, la disposition pose problème, car elle est difficile à appliquer.

Il n’hésite pas à qualifier ce permis d’impôt déguisé alors que le déneigement est déjà payé par les contribuables dans leurs comptes de taxes. En 2019, ce permis a généré un revenu total de 153 370 $ à l’arrondissement.

Ailleurs
Les arrondissements du Plateau-Mont-Royal et Lasalle prévoient des permis tarifés pour permettre aux citoyens de déposer leur neige sur la voie publique. Le Sud-Ouest accorde des permis gratuits aux propriétaires des bâtisses de quatre logements et moins qui ne disposent pas d’espace sur leur terrain pour stocker leur neige.

«J’ai reçu une cinquantaine de plaintes au sujet de ce règlement. Il porte grandement à confusion», a surenchéri la conseillère de Bordeaux-Cartierville, Effie Giannou membre aussi de l’opposition.

M. Parizeau a souligné le fait qu’au moins 700 personnes n’ont pas renouvelé leurs permis en 2020. Il y a deux ans, lors de la mise en place du permis, plus de 2500 résidents s’en sont prévalus.

«Si on compte le nombre de maisons à Ahuntsic-Cartierville, on voit bien que le nombre n’y est pas», a-t-il relevé.

Quelle solution?

La mairesse de l’arrondissement, Émilie Thuillier a appelé à voter contre la motion. Pour elle, l’abolition de ce permis signifie un retour à l’interdiction pour tout le monde de se débarrasser de sa neige sur le domaine public.

«Ce n’est pas ce qu’on souhaite. Il y a des secteurs où les gens n’ont pas de place sur leur propriété pour déposer leur neige», a-t-elle indiqué.

«C’est toujours intéressant de voir la rhétorique de Projet Montréal qui s’obstine à garder les choses en place. Ce ne sera pas le chaos, parce que les gens d’Ensemble Montréal proposent une motion qui va abolir le permis de déneigement», a rétorqué M. Parizeau.

La solution selon lui résiderait dans une disposition qui serait en harmonie avec les opérations de déblaiement ou de déneigements de la Ville.

«On devrait avoir un règlement mieux abouti. (…) Les gens pourraient déposer leur neige avant que la charrue passe et la faire ramasser par les camions de la Ville», a-t-il suggéré.

Articles récents du même sujet