Ahuntsic-Cartierville

Un rassemblement pour plus de logements sociaux

Des citoyens réunis lors du rassemblement le samedi 2 octobre dernier. Photo: Gracieuseté/Denise Belec

Les groupes communautaires d’Ahuntsic et de Bordeaux-Cartierville ont donné rendez-vous aux élus et à la population samedi 2 octobre pour plus de logements sociaux dans l’arrondissement. L’évènement visait aussi à prévenir la spéculation immobilière dans l’arrondissement.

Près d’une soixantaine de citoyens ont répondu à l’appel ainsi que des élus locaux comme la mairesse de l’arrondissement Émilie Thuillier et la conseillère du district Ahuntsic, Nathalie Goulet. Le rassemblement a eu lieu sur le site des futurs locaux communautaire d’Ahuntsic.

L’objectif principal de l’évènement était de demander un engagement des élus pour appuyer les différents projets de logements sociaux proposés auprès de Québec.

Sur l’ensemble des revendications, les organismes ont demandé la réalisation de 1500 logements coopératifs et sans but lucratif, dont 570 sur le site de l’ancien garage municipal situé sur le site Louvain Est.

Protéger le site Louvain Est de la spéculation immobilière

Les groupes ont demandé la constitution d’une fiducie foncière sans but lucratif, afin de protéger le site Louvain Est de la spéculation immobilière. Cette fiducie permettrait de protéger les huit hectares que représente ce site.

«La fiducie foncière d’utilité sociale est un véhicule juridique qui permettra d’assurer l’abordabilité et surtout la pérennité des avoirs collectifs qui lui seront confiés », a affirmé la présidente du Comité de pilotage Louvain Est de la table de concertation Solidarité Ahuntsic, Ghislaine Raymond.

Un besoin accru de logements sociaux

« Des logements sociaux et communautaires, on en a besoin pour les personnes âgées qui ont de la difficulté à se loger et on en a énormément besoin pour les familles qui n’arrivent pas à trouver un logement adéquat », explique la mairesse de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Émilie Thuillier.

Elle a ajouté que les logements sociaux et communautaires sont un des enjeux des élections municipales prochaines.

Lors de l’évènement, les groupes communautaires ont pointé du doigt l’importance de développer des logements sociaux tout en dénonçant les efforts portés sur les logements dits « abordables ».

« Les groupes [communautaires] déplorent que les politiciens ne se préoccupent actuellement que de la crise vécue par les ménages qui n’ont plus accès à la propriété privée, multipliant les annonces en faveur de la construction de logements abordables », explique dans un communiqué le comité logement Ahuntsic-Cartierville.

Pour la coordinatrice du comité logement Ahuntsic-Cartierville, Denis Belec, « ça ne répond pas aux besoins les plus urgents ».  

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), aussi présent à l’évènement, a rappelé l’importance pour Québec d’investir dans AccèsLogis afin de permettre la réalisation de ces logements.

« On va faire des revendications auprès du gouvernement du Québec […] pour lui demander de faire ça part », explique la mairesse.

Ces investissements du provincial sont nécessaires à la réalisation de ces logements.

« Sans de nouveaux investissements majeurs dans AccèsLogis, les projets portés par les groupes d’Ahuntsic-Cartierville ne pourront pas sortir de terre », a affirmé la porte-parole du regroupement, Marie-José Corriveau.

Articles récents du même sujet