Ahuntsic-Cartierville

Aménagement de l’avenue Papineau: la firme de génie EXP primée

Aperçu du réaménagement de l'avenue Papineau dans Ahuntsic.
Un aperçu du réaménagement de l'avenue Papineau dans Ahuntsic. Photo: EXP

La firme de génie EXP s’est vue décerner un prix de la part de l’Association des firmes de génie-conseil du Québec pour son implication dans l’aménagement durable de l’avenue Papineau dans Ahuntsic.

La restructuration de l’avenue Papineau entre les rues Barnabé-Larocque et Louvain dans Ahuntsic a été réalisée sur une distance de deux kilomètres et a impliqué plusieurs travaux. L’aménagement a nécessité la réhabilitation d’égout et d’aqueduc, l’ajout de drainage pluvial et d’éclairage décoratif et fonctionnel, la reconstruction de la chaussée, de l’aménagement paysager et l’ajout d’une piste multifonctionnelle. La firme EXP a également prévu l’aménagement de bassins de biorétention permettant de recueillir les eaux fluviales et donc notamment d’alléger la pression sur le collecteur local.

«Dans le secteur, il y avait des problématiques au niveau d’inondations locales chez les résidents, explique l’ingénieur en infrastructures urbaines et expert technique en gestion durable des eaux pluviales chez EXP, David Courchesne. Le collecteur passe en dessous de cet endroit et il tombait parfois en surcharge, soit en raison des changements climatiques et des pluies plus fortes, mais aussi, en amont, en raison de l’imperméabilisation des sites, qui étaient autrefois en gazon, et qui créaient plus d’écoulements vers les conduites.»

L’ingénieur souligne que l’agrandissement du collecteur aurait coûté extrêmement cher et que l’aménagement permet dorénavant de réduire le risque d’inondations, puisqu’il évite que 90 % des précipitations du secteur se retrouvent dans le réseau de la ville.

Un aménagement bon pour l’environnement et la population d’Ahuntsic

L’ingénieur insiste sur les bienfaits de l’aménagement sur la population d’Ahuntsic. Si les risques d’inondations sont notamment réduits, les travaux permettent aussi de rendre l’artère plus sécuritaire et plus conviviale. «On peut dire que c’était une autoroute avant. Ce n’était pas un milieu qui était intéressant pour la population, il n’y avait pas de trottoirs, c’était dangereux puisqu’il n’y avait aucun secteur sécuritaire pour les piétons ou les vélos», souligne M. Courchesne.

Sur le plan de l’environnement, l’aménagement permet notamment de réduire les risques de surverses vers le fleuve, réduit les risques d’ilots de chaleur et une augmentation les zones de biodiversité végétale. Le projet comprend en effet la plantation de 300 arbres, 2500 arbustes, 30 000 graminées vivaces.

M. Courchesne affirme être fier de la reconnaissance reçue par le projet d’EXP et souligne le caractère unique de celui-ci. «La gestion des eaux pluviales, c’est quelque chose qui est en développement au Québec et qui est peu connu de la population, précise-t-il. Ça démontre qu’on est capables de faire des aménagements qui sont atypiques. »

«Le prix qu’on a reçu met ce type de projet en valeur, qui à la fois un projet phare pour la Ville de Montréal, mais aussi un projet unique en Amérique du Nord. »

Articles récents du même sujet