Ahuntsic-Cartierville

Gares Sauvé et Ahuntsic: l’absence de personnel inquiète

Photo: Amine Esseghir/TC Media

Le sentiment d’isolement, c’est ce qui préoccupe le plus les usagers du train de l’est qui embarquent aux gares Ahuntsic et Sauvé. C’est ce qui ressort des deux marches exploratoires effectuées par l’organisme de sécurité urbaine Tandem Ahuntsic-Cartierville pour évaluer le sentiment de sécurité à ces deux endroits.

Les excursions ont eu lieu en fin de journée, il y a deux semaines. Une dizaine de personnes y a pris part notamment des intervenants du milieu et les deux commandants des Postes de quartier (PDQ) 10 et 27.

L’absence de personnel de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) sur les quais a suscité de nombreux commentaires. «Si une personne a un malaise ou si un incident survient, il n’y a personne sur place», souligne Stéphanie Lemay, conseillère en sécurité urbaine chez Tandem et qui doit analyser les données recueillies.

Le fait que les gares soient surélevées et ne donnent pas directement sur la rue augmente aussi cette impression d’isolement. «Les chefs de la police nous ont expliqué que ce sont les agents de l’AMT qui sont seuls habilités à surveiller les quais», note Mme Lemay.

Absence de services
Pour l’intervenante de Tandem, cette absence de personnel sur le quai n’est pas liée seulement au sentiment de sécurité, mais également aux besoins en services. «Il n’y a personne pour assister une personne qui n’a pas de billet si la machine tombe en panne», observe-t-elle.

La gare Sauvé a la particularité de se trouver en milieu urbain très dense et à proximité d’une station de métro et d’arrêts d’autobus. «Une fois sur la rue on se sent très bien, dit Émilie Thuillier conseillère d’Ahuntsic, qui a pris part à la marche à la gare Sauvé. La rue Berri est très achalandée on sait que quelqu’un peut intervenir s’il y a un problème.»

Pas de panique
Pour l’AMT l’absence de personnel à ces arrêts ne doit pas inquiéter. «Il y a 500 caméras sur les sites de l’AMT et nous avons 125 inspecteurs qui circulent en voiture et qui visitent les gares ainsi que des agents qui sont dans les trains, relève Fanie Clément Saint-Pierre, porte-parole de l’AMT. En cas d’incident, une intervention est mise en branle très rapidement.»

La station Sauvé est une installation provisoire. Une infrastructure doit être construite selon les normes, d’ici l’année prochaine.

C’est la première fois que Tandem Ahuntsic-Cartierville organise des marches exploratoires dans les gares de l’arrondissement. Elles donneront lieu à des documents de synthèses avec des recommandations. «Nous les diffuserons auprès de tous nos partenaires, de l’arrondissement et de l’AMT», a précisé Stéphanie Lemay de Tandem.

Articles récents du même sujet