Ahuntsic-Cartierville
15:48 10 juin 2016 | mise à jour le: 10 juin 2016 à 15:48 Temps de lecture: 3 minutes

Des commerçants s’unissent pour dynamiser le quartier

Des commerçants s’unissent pour dynamiser le quartier
Photo: Amine Esseghir/TC Media

L’association des gens d’affaires de Gouin Ouest a vu le jour le 16 mai. Ce regroupement s’est donné pour mission de faire la promotion de l’image de marque de cette artère située dans un secteur quasiment sinistré.

Au même moment où était mise sur pied cette entité, 300 000$ étaient accordés au profit des commerçants du quartier. La somme a été attribuée dans le cadre du Programme réussir @ Montréal (PR@M)–Artères en chantier, destiné à embellir les devantures des commerces.

Une subvention rendue possible alors que le boulevard Laurentien et la rue Lachapelle à proximité connaîtront d’importants travaux de réfection d’égouts et d’aménagements durant près de cinq ans.

Cette somme est un levier essentiel pour cette association qui s’est donné pour premier objectif de se faire connaitre et élaborer un plan marketing pour séduire plus de commerçants.

«Malgré les difficultés que le chantier à proximité engendrera, il faut reconnaître que les astres étaient bien alignés pour donner du souffle à notre rue», observe Benoit Hotte, président de cette jeune association.

Aujourd’hui, 25 commerçants sur les 80 actifs sur cette rue ont rejoint l’association. «Nous avons des propriétaires de bâtisses qui sont avec nous, nous espérons en convaincre d’autres», assure M. Hotte.

Parmi eux, Marie-Claude Latour qui est également résidente du quartier. Elle est propriétaire de deux centres d’hébergement pour personnes âgées. «Il y a un potentiel extraordinaire avec l’hôpital et les services de santé dans le quartier. Tout le monde attend cette embellie économique», explique-t-elle.

Manque à gagner
Le secteur commercial du boulevard Gouin Ouest est situé entre l’hôpital du Sacré-Cœur et la rue Cousineau.
Il avait connu son heure de gloire lorsqu’était ouvert le parc Belmont, fermé en 1983. Depuis, il a sombré tranquillement dans la décrépitude.

Depuis quelques années, l’arrondissement et les élus tentent de redonner du souffle et du dynamisme à cette zone de Cartierville. Une mission impossible sans l’aide des acteurs économiques. La zone bénéficie déjà d’un total de 250 000$ qui sont libérés sur trois ans, pour réaménager ce bout d’artère par l’arrondissement.

Une étude récente estimait que les commerces sur Gouin Ouest ont un bassin de clients de 30 000 personnes, ce qui représente un potentiel économique estimé à 90 M$. Cependant, la faiblesse de l’offre commerciale fait que ces sommes sont dépensées ailleurs.

Articles similaires