Des citoyens prennent en main l’embellissement de leur quartier

Des citoyens prennent en main l’embellissement de leur quartier
Photo: GracieusetéLe projet du Jardin Barnabé, dans le quartier Hochelaga, est déjà en branle.

Les citoyens de quatre arrondissements montréalais pourront prendre en main le développement d’espaces publics leur appartenant, grâce à l’initiative d’un organisme expert en la matière.

Ces projets verront le jour au cours des prochaines semaines et mois dans les secteurs de Rosemont, Hochelaga, LaSalle et Verdun. On y aménagera parfois des places verdies, favorisant la rencontre entre les résidents.

Le concept intitulé Vivace est piloté par La Pépinière, OBNL à l’origine des Quais de la rue Masson dans Rosemont et des Jardins Gamelin, situés à la Place Émilie-Gamelin dans Ville-Marie.

Complètement imaginés et bâtis par les gens vivant dans chaque quartier, souvent de façon bénévole, ces lieux varieront dans leurs résultats finaux.

Par exemple, dans Rosemont, c’est au parc Maisonneuve que l’on prévoit construire une Oasis dans quelques semaines, où l’on retrouvera des chèvres, des moutons, des poules et des ruches. L’objectif de cette petite fermette urbaine est de « créer un contact privilégié avec les animaux et d’expliquer aux citoyens leurs besoins dans un cadre éducatif », souligne Laura Courbe coordonnatrice de Vivace.

« Toutes les bêtes, sauf les poules, seront en libertés dans un espace désigné au cœur du parc. Les résidents se sont un peu inspirés du succès de Biquette à Montréal », indique cette dernière.

En effet, cet autre projet d’écopâturage lancé en 2016 dans l’arrondissement a su attirer l’attention des citoyens au fil des ans.

Dans le quartier Hochelaga, c’est sur le parvis de l’église Saint-Barnabé-Apôtre que sera créé le Jardin Barnabé dans les prochains jours. On s’y affaire déjà à y construire les bacs à potager et fleurs et à y installer des bancs et tables de pique-nique.

« Ce sera ouvert à tous, les gens pourront s’y rendre et ramasser les légumes. Le jardin sera en fait un prétexte de rencontre, un moyen de renforcer le tissu social dans le secteur », souligne la coordonnatrice.

C’est d’ailleurs l’organisme communautaire Le Cap Barnabé, un groupe en sécurité alimentaire, qui porte le projet avec les résidents.

Dans l’arrondissement LaSalle, ce sera plutôt l’écoquartier local qui propulsera cette Revitalisation Urbaine Intégrée sur un lot vacant privé situé au coin des rues Airlie et de la 90e avenue. L’Agora Airlie, proposera une friperie, un terrain de jeu pour les enfants et des bacs de jardinage. Cet « embellissement », visant un milieu défavorisé de la métropole, se déploiera à partir de la fin du mois de juillet et durant tout le mois d’août.

Enfin, afin de combattre les îlots de chaleur dans un autre secteur particulièrement touché par des enjeux de pauvreté, Vivace aidera à verdir la cour de l’école Notre-Dame-de-la-Paix, dans l’arrondissement de Verdun.

« Cela se fera par l’installation d’aménagements urbains, de plantation d’arbres et de bancs. Pour l’instant l’espace est presque entièrement asphalté. Aussi, il faut savoir que l’école fait partie des plus pauvres de la Commission scolaire Marguerite Bourgeois. Ça va permettre d’offrir un meilleur milieu de vie, qui sera accessible aux citoyens et aux aînés qui vivent dans une résidence à proximité », affirme Mme Courbe.