Hochelaga-Maisonneuve
18:04 3 décembre 2020 | mise à jour le: 3 décembre 2020 à 18:04 temps de lecture: 4 minutes

Répertoire pictural de MHM: un projet relié à l’histoire

Répertoire pictural de MHM: un projet relié à l’histoire
Photo: Gracieuseté/Cybèle B. PilonCybèle B. Pilon, une artiste passionnée par la céramique

Les maisons de la culture de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve invite le public à découvrir les motifs ornementaux se trouvant dans l’arrondissement avec le projet collaboratif Répertoire pictural de MHM.

C’est l’artiste Cybèle B. Pilon qui se charge de répertorier ces ornements dans le cadre des projets de médiation culturelle présentés par les maisons de la culture cet automne. Son objectif est de créer une mosaïque constituée de 100 céramiques. Cette oeuvre sera exposée dans l’arrondissement en 2021.

En arpentant les ruelles et les rues de MHM, l’artiste a répertorié 25 motifs jusqu’à maintenant, provenant des corniches, des clôtures de fer forgé, des tags, des rosaces d’églises et autres éléments de l’espace urbain. Elle propose au public de les découvrir via un parcours déambulatoire. Celui-ci est publié progressivement sur le compte Instagram repertoire.pictural.mhm.

«On veut fonctionner comme un calendrier de l’avent et dévoiler chaque arrêt une fois par jour jusqu’au 25 décembre.» – Cybèle B. Pilon

En plus d’y trouver l’adresse du motif dévoilé, Cybèle y explique les raisons pourquoi elle a choisi tel ou tel ornement et l’angle pour l’aborder.

«Des fois, c’est juste un prétexte pour raconter quelque chose. Parfois, c’est un motif qui va nous donner de l’information. D’autres fois, ça nous parle d’une réalité sociale ou d’un enjeu de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.»

Le public est également convié à lui faire des suggestions d’ornements, puisqu’il manque 75 motifs pour la réalisation de sa mosaïque. Les citoyens du secteur ont jusqu’au 31 décembre pour soumettre leur proposition.

Une fois les 75 motifs sélectionnés pour compléter le répertoire, ils seront aussi archivés sur Instagram de manière permanente.

Material Girl

Cybèle B. Pilon n’est pas seulement une résidente de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ces grands-parents sont également nés ici: «Donc c’est un peu comme si j’avais revisité mes racines en faisant ce projet».

Celle qui se présente comme une Material Girl – un clin d’œil à sa pratique, mais aussi à la chanson de Madonna – s’est toujours intéressée à l’ornementation. Si elle travaille différentes matières comme l’argile et la cire d’abeille, la céramique demeure son domaine de prédilection.

«La céramique, c’est complètement liée au domaine de l’ornemental. C’est perçu comme une forme d’art décoratif.»

L’ornementation est souvent dévalorisée dans le domaine de l’art visuel, mais elle rappelle que cette pratique est présente dans toutes les cultures et qu’elle existe depuis les origines de l’art.

«C’est à la base même de l’humanité. On a commencé à décorer notre environnement dans les cavernes, explique-t-elle. Ça veut dire beaucoup de choses sur nous.»

Cet aspect universel et identitaire explique son intérêt pour l’ornementation, mais aussi le choix d’utiliser uniquement le bleu cobalt pour son projet de Répertoire pictural de MHM.

«Ce n’est pas anodin. Parce que c’est vraiment une couleur qui est associée à la céramique depuis la nuit des temps, raconte Cybèle en donnant l’exemple de la porcelaine chinoise. C’est le pigment le plus performant en céramique et c’est le plus ancien.»

Elle a donc choisi cette couleur pour relier son projet à l’histoire.

Pour suggérer un motif ornemental à Cybèle B. Pilon, il fait envoyer un courriel détaillé et une photo ou un croquis à RepertoireMHM@gmail.com.

Articles similaires