Hochelaga-Maisonneuve
16:42 8 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 14:20 temps de lecture: 3 minutes

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve subventionne les coupes menstruelles

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve subventionne les coupes menstruelles
Photo: Paulus Rusyanto/123RFÀ Montréal, la coupe menstruelle est maintenant subventionnée dans huit arrondissements sur 19.

Le programme de subvention pour l’achat de produits d’hygiène durables, dont les coupes menstruelles, a été officiellement entériné par le conseil d’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Une subvention pour les couches lavables pour les enfants existe déjà depuis 2014 dans MHM, mais le programme a été bonifié de 2500 $ avec cette nouvelle annonce. S’élevant maintenant à 23 000 $, ce programme couvre désormais les coupes menstruelles, les serviettes hygiéniques lavables, les couches lavables pour adulte, ainsi que les culottes pour fuites urinaires.

C’est l’organisme Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi de Montréal (PITREM) qui gérera le programme, comme c’était déjà le cas pour les couches lavables.

Si certaines personnes préféraient qu’on laisse le choix entre les articles menstruels jetables et durables, la conseillère de la ville du district de Tétreaultville, Suzie Miron, explique que l’objectif premier est écologique.

«On comprend que la Diva Cup, ce n’est pas fait pour tout le monde, par contre le but ultime derrière est quand même écologique, explique Mme Miron. Donc, on souhaite que les gens s’en aillent vers de produits lavables et réutilisables.»

Mme Miron souligne aussi qu’au lieu d’utiliser des coupes menstruelles, on peut opter pour des serviettes hygiéniques lavables.

Elle rappelle qu’au cours de sa vie, une femme peut utiliser entre 11 000 et 24 000 tampons et/ou serviettes hygiéniques. Ces dernières prendraient également 400 à 500 ans pour se «désintégrer dans la nature».

On remarque également que le mot «féminine» a disparu du nom du programme, afin d’être plus inclusif, pour les personnes trans par exemple, mais surtout parce que les hommes comme les femmes peuvent avoir besoin de couches lavables, enfants comme adultes.

La bonification du programme sera effective à compter du 1er janvier 2021. La subvention rembourse l’achat de couches lavables et/ou de produits d’hygiène durables à hauteur de 100 $.

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve n’est pas le seul arrondissement à avoir créé récemment un programme du genre. Lors de la dernière séance du conseil de l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal, les élus ont décidé d’octroyer 15 000$ de subventions aux citoyens pour l’utilisation de couches lavables, de protections périodiques réutilisables et de produits d’hygiène durables.

Ces deux arrondissements s’ajoutent à une liste qui comprend Ahuntsic-Cartierville, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Le Sud-Ouest, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Articles similaires