Hochelaga-Maisonneuve
14:19 27 février 2021 | mise à jour le: 27 février 2021 à 14:21 temps de lecture: 3 minutes

France Délices: un appui de 1 M$ pour une pâtisserie de MHM

France Délices: un appui de 1 M$ pour une pâtisserie de MHM
Photo: Gracieuseté/GoogleLes locaux de l’entreprise de pâtisseries France Délices dans Viauville.

Afin de pouvoir répondre à une demande sans cesse croissante pour ses produits, l’entreprise France Délices a investi 10 M$ dans ses installations pour automatiser et augmenter sa capacité de production.

Cette entreprise de pâtisseries d’Hochelaga-Maisonneuve estime qu’elle pourra «jouer dans les ligues majeures» en se dotant d’équipements à la fine pointe de la technologie. Pour y arriver, elle a notamment reçu un appui d’un million de dollars du gouvernement du Canada.

«Pour vous donner un exemple, on va pouvoir faire de 25 000 à 30 000 brownies à l’heure. On commence à jouer dans les ligues majeures», a déclaré lors d’une conférence virtuelle, le président et directeur général de France Délices, Laurent Durot.

Située sur la rue Ontario, France Délices est une entreprise familiale qui existe depuis plus de 40 ans et dont les produits sont distribués dans les épiceries, supermarchés, restaurants, hôtels et compagnies aériennes, au Canada et aux États-Unis.

Pour mener à bien son projet, l’entreprise bénéficie entre autres d’une contribution remboursable d’un million de dollars de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

M. Durot a aussi affirmé que l’objectif est de maintenir des emplois, mais également d’en créer de nouveaux. Grâce à ce projet, France Délices prévoit créer sept postes qui s’ajouteront aux 128 existants.

Le financement a été annoncé le 26 février par la députée de Sherbrooke et secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique et des Langues officielles (Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec), Élisabeth Brière, et par la députée d’Hochelaga et secrétaire parlementaire du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Soraya Martinez Ferrada.

Les objectifs

Interrogé par Métro sur le financement du projet, M. Durot a précisé que le Mouvement des Caisses Desjardins est un partenaire financier et qu’Investissement Québec a également fait une contribution d’un million de dollars.

Mme Brière a expliqué que ce soutien financier permet à France Délices de demeurer compétitive et d’être en meilleure position pour affronter la situation actuelle liée à la crise sanitaire.

«Cette nouvelle réalité exigera une grande adaptabilité de la part de nos entreprises et la crise a mis en lumière la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire, de réduire la dépendance envers les marchés étrangers», a-t-elle ajouté.

Cette transition vers l’automatisation est vraiment cruciale pour la pérennité de son entreprise, a soutenu M. Durot, puisque la main-d’œuvre est plus difficile à trouver, «mais également pour pouvoir percer des marchés plus grands qu’on n’a pas accès en ce moment à cause de notre capacité qui est plus limitée.»

Articles similaires