Hochelaga-Maisonneuve

Une conférence virtuelle consacrée au dernier maire de Longue-Pointe

Le maire Pierre Bernard avec les échevins de la Ville de Longue-Pointe. Photo: Gracieuseté/Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Une conférence virtuelle consacrée à Pierre Bernard, une personnalité importante dans le développement de Longue-Pointe et maire du secteur de 1907 à 1910, sera présentée aux membres de l’Atelier d’histoire Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (AHMHM) le 28 mai.

Cette conférence sera donnée par André Cousineau, membre de l’AHMHM depuis 1981.

Les conférences mensuelles de l’AHMHM sont habituellement accessibles à tous, mais certaines d’entre elles sont réservées aux membres, comme celle sur Pierre Bernard ou encore la prochaine en juin, portant sur Carlos D’Alcantara, un pionnier de l’horticulture au Québec dont un parc a été nommé en son honneur dans le Faubourg Contrecœur.

La famille Brouillet dit Bernard

Né en 1866, Pierre Bernard descend de l’une des familles «souches» de Longue-Pointe, les Brouillet dit Bernard qui se sont installés dans le secteur au début du 19e siècle, relate le directeur de l’AHMHM, William Gaudry.

«La famille est à l’origine de la construction de la deuxième plus vieille maison de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, qui est au coin de Pierre-Bernard et Bellerive. Elle date de 1815 ou 1825, mais nous, on penche plus pour 1815.» – William Gaudry, directeur de l’AHMHM

M. Gaudry explique qu’au début du 20e siècle, une vague d’expansion immobilière touche les banlieues de Montréal comme Longue-Pointe, Rosemont, Côte-des-Neiges et Notre-Dame-de-Grâce.

«Il y a plusieurs agriculteurs qui vont flairer la bonne affaire et subdiviser leurs terres à des fins de développement immobilier.»

C’est ce que vont faire Pierre Bernard et son frère, Bernard Bernard. En subdivisant ses terres, Pierre Bernard trace deux rues : l’une en l’honneur de son père qui s’appelait aussi Pierre Bernard, et l’autre en honneur de sa mère, Célina Birtz dit Desmarteau. On les connaît aujourd’hui sous le nom du boulevard Pierre-Bernard et la rue Desmarteau.

Politique municipale

M. Gaudry raconte que l’une des façons d’assurer le contrôle de la «destinée» de ses terres était de s’investir en politique municipale.

«Parce qu’à l’époque, la ligne est un petit peu brouillée entre les intérêts politiques et les intérêts personnels.»

Pierre Bernard commence d’abord en 1905 comme conseiller municipal dans la municipalité paroisse de Longue-Pointe, puis se représente en 1906 et 1907, puisque les élections ont lieu chaque année.

En 1907, Pierre Bernard est nommé comme maire par ses pairs dans le contexte de l’incorporation de la nouvelle Ville de Longue-Pointe. À l’époque, le maire était sélectionné au sein des conseillers. Il n’était pas élu au suffrage.

Il conserve son poste jusqu’au 4 juin 1910 lorsque le gouvernement provincial force l’annexion d’onze municipalités à Montréal.

«Ce sont les premières fusions municipales à Montréal forcées par un gouvernement supérieur», affirme M. Gaudry.

La conférence du 28 mai sur Pierre Bernard a lieu, de 14h à 16h.

Le coût pour devenir membre de l’AHMHM est de 30$ (15$ pour les étudiants). Renseignements : ahmhm.com

Articles récents du même sujet