IDS-Verdun

Prévenir les chutes grâce au yoga

Photo: PAUL DUCHARME PHOTOGRAPHE

Selon Santé Canada, les chutes constituent la première cause de blessures des personnes âgées. Carole Morency, la fondatrice de l’entreprise Yoga tout, vient de lancer un ouvrage dans lequel elle vante les bienfaits du yoga sur la santé et pour prévenir les chutes des gens âgés de 60 ans et plus.

Intitulé Yoga tout: prévention des chutes, le livre donne la base pour toute personne voulant s’adonner aux exercices de la discipline. Un DVD, auquel le groupe Maurice, propriétaire d’Ambiance à L’Île-des-Sœurs a participé, accompagne l’ouvrage afin d’aider le lecteur à bien comprendre les mouvements.

«Je trouve souvent que les livres sur le yoga sont trop ésotériques et qu’on ne comprend rien. Je voulais donc écrire un livre facile à comprendre pour tout le monde», explique Mme Morency, qui pratique la discipline depuis son adolescence.

D’après l’auteure, le yoga serait idéal pour les personnes âgées qui ne sont pas très actives et qui veulent retrouver la forme.

Elle croit aussi que faire une chute lorsqu’on est âgé engendre parfois un cercle vicieux. La peur de tomber décourage la personne à demeurer active, ce que le yoga, puisque c’est une activité physique modérée, peut contrer.

La tête dans les jambes
«Avez-vous remarqué qu’après une chute, les gens disent souvent qu’ils ont trébuché dans leurs pieds. Et bien on ramène l’attention des gens dans leur corps, dans leurs jambes», indique Mme Morency.

Elle soutient qu’en vieillissant, la plupart des gens sont plus dans leur tête et éloignent l’attention de leur corps. Moins d’activité physique, les yeux rivés sur des écrans de toutes sortes, vivre moins dans le présent; une multitude de facteurs crée cette condition selon la professeure de yoga.

«Simplement avec la respiration qu’on travaille, on ramène la conscience vers le corps. Le yoga permet aussi de contrer en partie la fonte musculaire», souligne-t-elle.

À partir de l’âge de 45 ans, on considère qu’un adulte qui ne s’active pas régulièrement perd environ 1% de sa masse musculaire chaque année.

Attention aux médicaments
Mme Morency souligne toutefois que le yoga n’est pas la réponse à tous les maux et que les personnes âgées doivent faire attention à d’autres facettes de leur état de santé, comme les médicaments qui leurs sont prescrits.

«La combinaison de médicaments peut parfois jouer sur l’équilibre des gens. Les médecins prescrivent parfois sans être complètement au fait de tout le dossier médical. Je conseille donc d’aller montrer sa liste de médicaments à son pharmacien.»

Pour Mme Morency, la prévention des chutes peut faire la différence entre finir ses jours dans un CHSLD ou bien dans une résidence pour personnes autonomes.

Environ 95% des fractures de hanche, dont l’opération peut être hautement éprouvante pour une personne âgée, sont dû à une chute.

Articles récents du même sujet