IDS-Verdun

Le plaisir du tennis avant tout

Photo: Gracieuseté

Elle joue au tennis depuis l’âge de 6 ans, rêve de rencontrer Eugénie Bouchard et, pour la première fois, elle représente le Club de tennis de L’Île-des-Sœurs dans le cadre des Jeux de Montréal. La jeune Vitoria Pratte Ribeiro est bien déterminée à repartir de la compétition le sourire aux lèvres.

«C’est sûr que j’aimerais gagner une médaille pour faire plaisir à mon père, lance la fillette en riant. Mais je veux au moins m’amuser, c’est le plus important».

Les Jeux de Montréal rassemblent chaque année des athlètes de 6 à 12 ans, qui prennent part à différentes compétitions sportives. Pour y accéder, Vitoria a mis les bouchées doubles lors de ses trois pratiques hebdomadaires. «C’est parfois épuisant, mais ça ne me dérange pas de m’entraîner souvent», assure l’élève de cinquième année de l’école Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

La Verdunoise préfère toutefois les matchs aux entraînements, car ils lui permettent de jouer plus longtemps.  «C’est un peu stressant, parce qu’avant un match, je ne sais jamais si je vais bien jouer ou non. Mais j’ai des trucs, je pense à de belles choses pour me détendre et je réussis à avoir du plaisir», explique-t-elle.

Elle se sert notamment des joueurs qui l’inspirent pour se motiver. «Mon plus grand rêve en ce moment, ce serait de voir jouer la Montréalaise Eugénie Bouchard, parce que c’est ma préférée», ajoute-t-elle.

Si elle n’est pas encore certaine de vouloir devenir une professionnelle, Vitoria n’a pas l’intention d’arrêter de jouer. Au secondaire, la fillette intégrera un programme sport-études lui permettant d’aller en classe le matin et de pratiquer le tennis l’après-midi.

Les Jeux de Montréal se tiennent jusqu’au 2 avril au Complexe sportif Claude-Robillard, à Ahuntsic.

Articles récents du même sujet