IDS-Verdun

Nouvelles bornes électriques à L’Île-des-Soeurs

Photo: Denis Germain/Métro

Les Insulaires pourront prochainement profiter de trois bornes électriques. Ils sont limités depuis deux ans à un seul emplacement à La Station pour recharger leur véhicule. Dès cet automne, ils auront aussi le choix d’aller au centre Elgar ou au croisement du boulevard de L’Île-des-Sœurs et rue de la Vigne.

Les personnes interrogées par TC Media sur Place du Commerce décrivent la voiture électrique comme étant l’avenir. Elles s’enthousiasment de voir de nouvelles bornes s’implanter à l’île, mais elles ne sont pas encore prêtes à franchir le cap.

«J’ai environ 86 000 raisons de garder ma voiture à essence pour le moment, car 86 000, c’est environ le coût d’une Tesla et je n’ai pas cet argent», souligne Constantin.

Une somme élevée à l’achat, mais qui peut être absorbée en partie grâce à des subventions. De plus, l’acquisition peut être rentabilisée au fil des années, tout en proposant un transport respectueux de l’environnement.

«C’est dispendieux, mais éventuellement, plus il y aura de voitures électriques et moins ça coûtera cher, espère Anna qui conduit elle aussi une voiture à essence. Il faudrait aussi plus de bornes électriques pour pouvoir visiter le Québec qui est une si belle province, ou encore les États-Unis».

Sites
Plusieurs sites ont été étudiés sur L’Île-des-Sœurs pour implanter les nouvelles bornes. Entre autres sur le boulevard de la Forêt à la hauteur du parc Archambault, au croisement de la rue Jacques-Le Ber et le chemin de la Pointe-Nord ou sur Place du Commerce.

Le choix final repose sur la sécurité des lieux, la largeur des trottoirs, la facilité de branchement au réseau électrique d’Hydro-Québec et la localisation de potentiels utilisateurs.

«L’ajout de bornes pour voitures électriques est une des étapes essentielles vers l’électrification des transports. Je suis fier que l’arrondissement soutienne ce changement majeur vers les énergies renouvelables, car c’est la clé de la lutte aux changements climatiques», souligne le maire Jean-François Parenteau

Objectif
Quant à la terre ferme, elle aura cet automne cinq bornes électriques supplémentaires. Deux sur le boulevard LaSalle à la hauteur du boulevard Henri-Duhamel et de la rue Rielle, deux autres sur la rue Wellington près des rues Gordon et Melrose, et une au croisement des rues Verdun et Godin.

À travers sa Stratégie d’électrification des transports 2016-2020, Montréal a pour objectif d’installer 1 000 bornes de recharge pour véhicules électriques sur le domaine public.

La métropole qui a déjà acquis 80 de ces bornes devient le partenaire le plus important du Circuit électrique d’Hydro-Québec.

Articles récents du même sujet