IDS-Verdun

Partage d'idées à L’Île-des-Sœurs

Photo: Gracieuseté

L’arrondissement souhaite améliorer la vie de quartier à L’Île-des-Sœurs. Afin de prendre le pouls des Insulaires quant à leurs besoins en termes de sports, loisirs et culture, une consultation publique s’est attardée sur trois thématiques précises: la communication, l’amélioration de l’offre de services et l’optimisation des infrastructures actuelles.

Les quelque 38 résidents présents mercredi ont surtout souhaité que les aménagements, notamment les lacs et les parcs, soient d’abord conservés et entretenus avant d’être bonifiés.

«On a évoqué la possibilité de régler le problème des algues à la fin de l’année, mais on a déjà plus de canards ni de tortues, explique Claude Desbiens, le président du conseil d’administration du Club Marin 1. Avec les gazons gorgés d’eau après les pluies abondantes, quand je vois des cols bleus passer dessus avec leurs camions, ça me rend malade».

Les Insulaires veulent aussi que le parc de La Fontaine garde sa vocation.

«On va se défendre si jamais il y a un agrandissement de l’école des Marguerite», insiste l’administrateur à l’Association des propriétaires et résidents (APRIDS), Philippe Tremblay.

De manière générale, des bancs et des toilettes publiques ont été réclamés. Toutefois, un comité consultatif de citoyens devrait être créé afin d’accompagner l’arrondissement dans ses décisions.

Terre ferme
Le sujet qui a surtout attisé les passions durant la soirée portait sur les activités offertes sur la terre ferme.

«C’est normal qu’en tant qu’arrondissement, vous parliez de Verdun parce que pour vous, L’Île-des-Sœurs en fait partie, ce sont des jumeaux. Mais pour ceux qui ont choisi l’île, ils n’ont pas nécessairement choisi Verdun», explique au micro un nouveau résident.

Les Insulaires ont rappelé à plusieurs reprises que la terre ferme n’est pas une destination privilégiée par rapport au centre-ville. Il devient de plus en plus compliqué de se rendre à Verdun, notamment en raison des chantiers routiers, du transport en commun moins attrayant en raison du changement d’itinéraire de la ligne 12, ainsi que du manque d’espaces pour se garer.

Certains ont proposé de rendre le stationnement gratuit pour compenser.

École
Avec les deux écoles déjà presque à pleine capacité, les Insulaires réclament tout de suite des plans pour une troisième école.

«Réservons un des terrains de l’arrondissement pour installer un centre sportif avec une piscine intérieure et à côté, un espace prévu pour un nouvel établissement scolaire», suggère l’enseignant, Jean-Pierre Boivin.
Des activités pourraient aussi animer les soirées à l’île.

«On se demande s’il y a de l’intérêt pour un ciné-club», a avancé Germaine Montpetit, installée depuis deux ans à l’île. Elle propose de s’inspirer de son expérience en tant qu’organisatrice du Festival du cinéma du monde à Sherbrooke, avec des films internationaux et la présence de cinéastes.

L’arrondissement a pris bonne note des requêtes des Insulaires. Avec la balance des sondages, l’administration municipale verra comment elle pourra, si elle en a les moyens, les mettre en application.

Articles récents du même sujet