IDS-Verdun

Maisons fleuries

Photo: TC Media - Sophie Poisson


Deux Insulaires remportent la 24e édition du concours Verdun en fleurs, parmi la vingtaine de participants. Elles ont reçu le 12 septembre la visite de l’horticultrice et juge, Julie Boudreau, qui est venue les récompenser pour leur travail mené dans le jardin qui contribue à l’embellissement du quartier.

«Il y a beaucoup de végétaux qui lui permettent d’être beau à l’année, explique Julie Boudreau. Elles ont aussi fait des choix intéressants avec des plantes méconnues alors ça me plaît vraiment. Les deux gagnantes sont en plus locataires donc ça montre une vraie volonté de verdir l’espace, même si ça ne leur appartient pas.»

Sur la rue De Gaspé, la terrasse arrière de Claire Ledoux est remplie de fleurs, mais lorsqu’elle a emménagé à L’Île-des-Sœurs en 2001, il n’y avait que de la vigne. Inspirée par les jardins anglais, sa composition comprend entre autres des clivias, des palmiers et une calla.

«J’ai commencé à jardiner il y a 30 ans avec le club d’horticulture de Knowlton. J’avais une amie qui m’avait montré beaucoup d’astuces et on s’échangeait des fleurs. Je suis devenue passionnée et, depuis deux ans, j’ai des clients pour qui j’achète des plantes, les installe et les entretiens parfois», raconte Mme Ledoux.

La gagnante du prix or pour son jardin avant est aujourd’hui inscrite à l’Université de Laval. Elle espère terminer son certificat en horticulture et gestion des espaces verts, qu’elle avait commencé à Guelph, en Ontario.

Détente
«Je crois que le plus beau moment pour moi, c’est au printemps, lorsque j’attends de voir le résultat et que j’épie chaque centimètre du jardin pour voir si ça pousse, raconte une autre gagnante de l’île, Véronique Kriegel. C’est beau quand c’est en fleurs, mais j’aime voir cette force de la nature, car c’est fragile alors ça m’épate.»

Elle a complètement aménagé sa terrasse avant située sur la rue Berlioz où, lors de son arrivée, seule un peu d’herbe poussait. Depuis huit ans, elle met les mains à la terre pour améliorer son extérieur, qu’elle partage avec ses voisins. Elle y a planté du muguet, du lilas et des géraniums, entre autres. Elle utilise aussi des produits recyclés pour le décorer avec, par exemple, un petit chien en bois.

«Souvent quand tu suis tes tripes, c’est ce qui donne les plus beaux résultats. C’est ta personnalité qui se transpose dans ton jardin, au même titre que la décoration de maison. Il faut faire fi des règles pour apporter du cachet, c’est comme ça qu’un jardin amateur va parfois me charmer plus que celui d’un paysagiste», conseille la juge invitée.

Mais l’objectif premier n’est pas de gagner. La détente est le mot qui revient systématiquement dans la bouche des deux gagnantes lorsqu’elles expliquent leur plaisir de jardiner.

Articles récents du même sujet