IDS-Verdun

Dernière ligne droite

Photo: Gracieuseté – Maxime DeBleu


Le Verdunois Maxime DeBleu poursuit son voyage à l’étranger qui a débuté le 27 janvier avec le programme Remote Year. Chaque mois, il change de ville tout en travaillant à distance. Après avoir passé quatre mois en Europe, il a enchaîné avec l’Amérique du Sud où il termine son expérience.

Où avez-vous passé la Nouvelle Année?
La veille du Jour de l’An était à Lima. Il y a deux groupes de Remotes à Lima, et on a fait un party conjoint d’environ 80 personnes, dans un bar ouvert spécifiquement pour nous. Je dois avouer que le décompte et le changement d’année n’ont pas été aussi significatifs que les autres années. Je crois que c’est dû au fait que voyager avec Remote Year me donne l’impression d’être dans un univers parallèle. Je suis sur une voie secondaire, où le temps passe à la fois très lentement et trop vite.

Fait intéressant : Au Chili et au Pérou, il faut porter des sous-vêtements jaunes à la nouvelle année pour attirer la chance. On peut en acheter presque partout dans les dernières semaines de décembre!

Quelles sont les choses à faire absolument?
Buenos Aires: Il faut marcher dans les différents quartiers et apprécier les murales peintes partout. Une visite au cimetière de La Recoleta pour l’architecture impressionnante des monuments funéraires. Une soirée avec une leçon de tango.

Cordoba: Relaxer dans un des vastes parcs, faire du magasinage dans les rues piétonnes du centre-ville ou visiter le marché de nuit sur le bord de la rivière. Cordoba est plutôt calme, et c’est un bon moment pour aller faire une randonnée à pied ou à cheval dans les montagnes.

Santiago: Une visite aux Marché Central et au Marché La Vega. Il faut aussi monter au sommet de la colline San Cristobal pour admirer le coucher de soleil.

Lima : Ça vaut la peine de louer un vélo et rouler le long de l’océan. Pour une activité moins physique, on peut relaxer dans le parc Kennedy, où se trouvent des douzaines de chats. Le centre d’achats Larcomar sur la falaise qui donne sur l’océan est la deuxième attraction touristique du Pérou (après le Machu Pichu).

Quel accueil vous a été réservé de la part des locaux?
C’est l’Amérique Latine et les gens sont aussi chaleureux et accueillants que ce à quoi on peut s’attendre. La communication était toutefois un peu plus difficile. Je ne parle pas encore espagnol et les gens parlent moins anglais ici.

Quelle est votre date de retour?
Je reviens à la fin janvier. Je prévois faire un party de retour en février au Benelux Wellington.

Est-ce que vous prévoyez déjà votre retour?
J’ai commencé à réfléchir à mon retour, comme par exemple commander ma passe de métro et magasiner des forfaits cellulaires. Ça me semble toutefois encore si loin et abstrait. Mon logement m’attend, et j’ai bien hâte de voir comment je vais m’y sentir.

Articles récents du même sujet