IDS-Verdun
10:37 28 mars 2018 | mise à jour le: 28 mars 2018 à 10:58 Temps de lecture: 3 minutes

75 M$ pour réhabiliter des terrains contaminés à Montréal

75 M$ pour réhabiliter des terrains contaminés à Montréal
Photo: TC Media - Isabelle BergeronMontréal investira pour décontaminés des terrains. Entre autres, certain à Verdun, près de la rue Réhaume.

Les Montréalais pourront profiter de terrains actuellement vacants grâce à l’octroi 75 M$ du gouvernement québécois pour décontaminer les sols d’ici 2022. Plusieurs projets pourraient voir le jour comme des logements sociaux, des maisons de la culture ou des écoles.

Plus de 300 nouveaux terrains contaminés seraient en moyenne inscrits à l’inventaire du ministère de l’Environnement du Québec.

«Les complexes ou les infrastructures qui se trouvaient sur des friches industrielles contaminées ont laissé derrière eux des propriétés abandonnées, souligne la ministre de l’Environnement et députée de Verdun, Isabelle Melançon. À Montréal, il s’agit des dernières grandes surfaces disponibles pour du développement. La réhabilitation de ces terrains est avantageuse tant au point de vue environnemental que social et économique.»

L’objectif de cette subvention est d’accélérer le processus qui permet la réhabilitation des terrains contaminés ainsi que favoriser l’utilisation technologique de traitement des sols excavés en vue d’être valorisés.

«La Ville pourra définir ses propres priorités pour répondre aux besoins de sa population et aux particularités de ses arrondissements, soutient le ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux. C’est ce qui permettra d’annoncer plusieurs initiatives en faveur de la revitalisation urbaine et de la rétention des familles.»

Projets
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a souligné l’importance de l’entente qui serait une première dans l’histoire de la métropole puisqu’elle lui permettra de créer son programme avec ses propres critères.

«Les besoins sont grands et plusieurs terrains à Montréal sont contaminés de différentes manières, insiste-t-elle. Parfois, ce sont des terrains qui appartiennent à la Ville, mais ce sont aussi des terrains privés.»

L’un des projets mis en avant est la réappropriation des berges, mais les terrains du boulevard Gaétan Laberge pourraient aussi être concernés. Les résultats d’analyse ont révélé que le degré de contamination est principalement moyen et fort.

«Une portion de la subvention pourrait y être consacrée, dépendamment du type de solution que l’on va privilégier. On va attendre de voir si on peut en bénéficier avant d’agir. On va d’abord finaliser le développement du programme de la Ville, par la suite des sommes vont être données pour la décontamination sur site et hors site. On va essayer de développer le plus de projets possible puisque cela aura un apport socio-économique sur la métropole», assure le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

La réhabilitation des sols, évaluée à plusieurs millions de dollars, permettrait toutefois la construction de 300 logements sociaux.

Articles similaires