IDS-Verdun

Projet pilote pour les cyclistes de Verdun

Photo: Facebook


La rue de Verdun sera repensée en juin avec un projet pilote de 3 km de piste cyclable dédiée. De la rue Godin jusqu’à la rue Henri-Duhamel, quelque 275 cases de stationnement, côté ouest, seront retirées pour favoriser le transport actif.

«On va refaire tout le marquage sur la rue, donc la voie du centre va être déplacée, on vient changer l’axe et il va y avoir une voie dans chaque sens en site propre pour les cyclistes, annonce le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. C’est majeur.»

Il précise que le projet avait été annoncé dans le plan local de déplacement, mais que la date et la forme étaient encore à décider. De juin à novembre, le projet pilote leur permettra d’analyser la situation, de comptabiliser le nombre de passages de cyclistes et de s’ajuster au besoin. Aucune recherche ne sera donc faite pour le moment afin de compenser le retrait des cases de stationnement.

Le maire souhaite obtenir l’adhésion des citoyens et, de ce fait, il organisera une soirée d’information ouverte au public, le 9 mai à 19 h à la mairie d’arrondissement.

AMAV
«On est très content qu’il se fasse quelque chose, qui soit un axe à haute capacité, donc bien aménagé, réagit le cofondateur de l’Association mobilité active de Verdun (AMAV), François Dandurand. On en manque un petit peu à Verdun. On a des axes autour de Verdun pour aller vers le centre-ville, mais qui sont plus de types récréatifs. Donc enfin quelque chose en plein milieu du bâti.» Il parle d’un bon complément à ce qui s’en vient sur le boulevard LaSalle entre les rues Henri-Duhamel et d’Argenson.

Il attend de voir le projet pilote, avant de parler de recommandations, mais son inquiétude porte sur les saillies de trottoir. «Dans une direction, il n’y aura pas de voitures stationnées, donc les cyclistes vont se retrouver à être déportés vers la voie. Il n’y en a pas énormément, donc c’est à voir. Du marquage, c’est sûr que ça peut aider, mais ça peut peut-être prendre plus que ça, quelque chose de physique», imagine le cycliste. Il donne en exemple un changement d’angle ou une voie plus large pour se déporter.

M. Dandurand espère également qu’il y ait au moins 50 cm de dégagement pour éviter les cas d’emportiérage, donc avoir une zone tampon du côté est où les cases de stationnement resteront.

La prochaine étape serait de voir comment connecter Verdun et L’Île-des-Sœurs, avec un réseau cyclable quatre saisons.

Articles récents du même sujet