IDS-Verdun

Vibe Avenue, l’entreprise de Verdun qui excelle en musique de jeux vidéo

Mathieu Lavoie Photo: Katrine Desautels, Métro

L’entreprise Vibe Avenue, basée à Verdun, est spécialisée dans la musique, le son et la voix de jeux vidéo. Depuis sa création en 2013 par Mathieu Lavoie et François-Éric Dupas (surnommé FX Dupas), l’on peut entendre la signature sonore de Vibe Avenue sur plus d’une centaine de jeux vidéo tels que les populaires Dungeons and Dragons: dark alliance ou encore Star Trek fleet command

L’entreprise verdunoise travaille avec des clients de partout dans le monde, et pourtant elle fait d’autopromotion. La plupart du temps, c’est lorsqu’un développeur de jeux vidéo joue à un jeu quelconque, puis aime la signature musicale, qu’il contacte Vibe Avenue pour collaborer. 

Récemment, le studio a déménagé sur la rue Wellington, un processus qui a pris plus deux ans à réfléchir et à exécuter. Le déménagement nécessite des investissements particuliers puisque le studio possède une centaine s’instrument de musique de toute sorte.  

Le confondateur de l’entreprise, Mathieu Lavoie, ne cache pas qu’emménager sur une artère commerciale est un choix bizarre pour un studio comme le sien. «Outre la présence internationale, on veut aussi avoir une présence locale, avoir une vie de quartier et participer à la vie communautaire», explique-t-il. 

Pour les entrepreneurs, la rue Wellington était un choix parfait comme les employés peuvent profiter des installations de la rue piétonne l’été ou encore organiser des activités de team-building dans les parcs à proximité. 

Genèse 

Vibe Avenue est né d’une amitié instantanée entre les fondateurs FX Dupas et Mathieu Lavoie. M. Dupas originaire de France vit à Montréal depuis 2009. «Mathieu m’a donné mon premier job quand je suis arrivé au Québec. J’étais son assistant de création sonore de jeux vidéo à l’Université de Montréal, explique FX Dupas. Ça consistait à venir chez lui et jouer aux jeux vidéo pour faire des captures de certains jeux pour montrer à ses étudiants». 

Un emploi de rêve pour M. Dupas qui venait à Montréal pour faire une maîtrise en musique à l’image à l’Université de Montréal. 

Aujourd’hui encore le domaine académique fait partie du quotidien des deux amis. Mathieu Lavoie est professeur au département de musique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). FX Dupas enseigne quant à lui la conception et l’intégration sonore à l’Université de Montréal. 

Les gens associent beaucoup la musique de jeu vidéo à des sons ‘’bip bip bip’’ alors que ça peut provenir d’un grand orchestre.

Mathieu Lavoie

Pas comme un film 

«Notre mandat c’est de faire absolument tout l’audio pour le jeu vidéo sur lequel on travaille. On fait la conception sonore, la musique, les enregistrements de voix. Tout cela on l’intègre dans le jeu avec des logiciels spécialisés de mixage», détaille FX Dupas. Que ce soit le dialogue, le bruit d’un pas, du vent, d’une épée ou de la musique de combat, tout est fait par les employés du studio. 

Il existe plusieurs distinctions entre la musique et la conception sonore d’un film et celles du jeu vidéo. «Dans un jeu vidéo, la musique de jeu doit être jouée dans un concept dynamique, c’est-à-dire qu’elle doit réagir à des actions qui proviennent du joueur ou du jeu qui sont partiellement imprévisibles», explique Mathieu Lavoie.  

Cela prend environ deux à trois ans pour travailler tous les aspects audios d’un seul jeu vidéo. S’il y a un grand monstre dans un film et qu’il met son pied au sol, il pourrait y avoir trois sons qui s’adaptent bien à ce qui est recherché dans le film. 

Dans un jeu toutefois, le monstre peut mettre son pied au sol une cinquantaine de fois et marcher sur plusieurs surfaces différentes. «En jeu vidéo, la variété est importante pour que ça sonne comme la même créature qui met son pied au sol, mais jamais exactement pareil. Sinon cela crée une répétition qui sort le joueur de l’immersion», mentionne M. Lavoie.  

L’histoire de Vibe Avenue a débuté dans un appartement de Verdun avec seulement deux employés; les fondateurs. Aujourd’hui, l’entreprise rayonne à l’internationale et elle continue de croître. 

10 000

En fonction du poids du personnage, sa vitesse, les vêtements et accessoires du personnage et l’intensité de l’impact au sol, dans un seul jeu vidéo il peut y avoir «facilement» 10 000 sons différents de bruit de pas au sol. 

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet