IDS-Verdun

Jean Airoldi, à l’écoute pour améliorer rapidement les petites choses

Jean Airoldi
Jean Airoldi Photo: Gracieuseté

Jean Airoldi est une personnalité publique de la sphère médiatique québécoise et reconnue depuis plus de 30 ans dans le milieu de la mode. Cette année, il désire relever un nouveau défi en briguant le poste de conseiller d’arrondissement dans le district Champlain-Île-des-Sœurs pour le parti d’Ensemble Montréal. 

M. Airoldi a décidé de faire le saut en politique par fierté pour le quartier où il vit, celui de L’Île-des-Sœurs. L’Insulaire est impliqué depuis quelques années dans la Fondation des écoles primaires de L’Île-des-Sœurs, et ce, même si ces enfants ne fréquentent plus ces écoles.

«Je suis encore là pour aider les gens. [Faire de la politique municipale], je le vois comme une autre étape pour aider mes concitoyens afin que la suite à L’Île-des-Sœurs et à Verdun soit encore mieux», soutient le candidat. 

Jean Airoldi estime que Denis Coderre est un leader fier de sa ville qui ne fait pas de promesses en l’air. C’est entre autres pour ce respect envers son chef de parti qu’il a voulu mener une campagne électorale avec la bannière d’Ensemble Montréal.

L’Insulaire indique aussi que le candidat à la mairie de Verdun, Antoine Richard, connaît bien les dossiers de l’arrondissement. «Il m’a rassuré que je m’en allais avec quelqu’un qui savait où il s’en allait», souligne M. Airoldi. Il est aussi ravi de la candidature de Nadine Gelly qui sera le bras droit de Denis Coderre si le parti est élu. «C’est comme avoir une ligne directe avec la Ville de Montréal, pour nos demandes, notre wifi va être plus vite», image M. Airoldi. 

Présentement, on n’a rien pour nos jeunes à L’Île-des-Sœurs. Il faut toujours traverser de l’autre côté. Pour L’Île où il y a beaucoup de familles, c’est un grand manque.

Jean Airoldi

Améliorations 

M. Airoldi considère que les résidents de Verdun et de L’Île-des-Sœurs sont chanceux d’y habiter. Toutefois, le candidat constate qu’il y a beaucoup de petits problèmes à améliorer et que cela pourrait être réglé rapidement. 

Par exemple d’avoir des rues mieux éclairées en nettoyant les lampadaires ce qui donnerait également un aspect plus propre des rues. Aussi, il faut ajouter des infrastructures pour les jeunes à L’Île-des-Sœurs, un besoin criant selon le candidat.

«Les gens ont souvent de petites plaintes qui seraient faciles à régler et je me demande parfois pourquoi ce ne l’est pas encore», expose M. Airoldi. Par exemple, il constate que plusieurs patinoires à Montréal sont en excellentes conditions et il estime qu’il n’y a pas de raisons que ça ne soit pas le cas aussi à L’Île-des-Sœurs. 

Le politicien souhaite aussi plus de surveillance policière à L’Île afin d’améliorer la sécurité. Il affirme qu’après 21h il n’y a aucun véhicule de police ce qui laisse les malfaiteurs commettre des délits, notamment des vols de voiture ou à l’intérieur des véhicules. 

Par ailleurs, Jean Airoldi se retrouve souvent au parc à chien de L’Île-des-Sœurs et constate que son entretien pourrait être bonifié. De plus, il croit qu’éventuellement il serait pertinent d’ajouter un parc à chien sur L’Île. 

Le dossier de la troisième école est une priorité pour Jean Airoldi. Il s’agit d’un travail de longue haleine, mais il désire talonner le gouvernement provincial afin de faire avancer le projet plus rapidement, soulignant que les écoles du quartier débordent depuis longtemps. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet