Montréal-Nord

Porte-à-porte avec Christine Black : des appuis à maintenir à Montréal-Nord

Philippe Thermidor, candidat d’Ensemble Montréal et Christine Black, mairesse sortante de Montréal-Nord. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

La mairesse sortante de Montréal-Nord Christine Black, a un allié de taille pour maintenir ses appuis à Montréal-Nord en vue des élections du 7 novembre: Denis Coderre. Pendant une heure de porte-à-porte avec la candidate d’Ensemble Montréal, le chef du parti, bien que physiquement absent, est omniprésent.

Aux élections de 2017, la mairesse sortante l’a emporté avec plus de 5800 voix contre son adversaire de Projet Montréal Balarama Holness, désormais chef du parti Mouvement Montréal. Cette fois, elle affronte le militant et documentariste Will Prosper, candidat pour le parti de Valérie Plante.

Le défi de Christine Black est de garder la confiance des électeurs alors que la sécurité figure au deuxième rang des priorités des Montréalais.

Sur l’avenue Veuillot, dans le district Ovide-Clermont, elle fait équipe avec le candidat au poste de conseiller d’arrondissement pour ce district, Philippe Thermidor, ainsi qu’avec un bénévole de longue date, Garcia Joseph.

«Ah!, vous êtes avec Denis Coderre! On l’aime bien », leur lance un résident quand ils se présentent à sa porte. Plus loin, un autre électeur leur raconte que l’ex-maire de Montréal a assisté aux noces de sa fille. Celui qui a été pendant plus de 15 ans député fédéral de Bourassa a longtemps vécu dans le quartier, et ça se sent.

À double tranchant

Mais la popularité de Denis Coderre est une arme à double tranchant.

Son nom émane aussi de certaines conversations avec des indécis. «Il n’est pas fort sur le communautaire», évoque une citoyenne préoccupée par la sécurité. Christine Black la rassure : investir dans les organismes est aussi un engagement d’Ensemble Montréal. La dame se montre sceptique.  

Un autre résident hésite encore. Il a des suggestions pour améliorer la collecte des déchets. Car même quand le vote est acquis, des requêtes surviennent:  améliorer le déneigement et mettre un arrêt sur le boulevard Rolland, par exemple. Pour une mairesse sortante, cogner aux portes, c’est aussi répondre aux demandes des citoyens.

Attitude positive

Le candidat au poste de conseiller d’arrondissement dans Ovide Clermont, Philippe Thermidor, intervient peu pendant les conversations avec les citoyens.

Le finissant en littérature française de l’Université de Montréal investit toutefois beaucoup de temps à faire du porte-à-porte. Parfois, il est accompagné de sa mère ou de sa sœur.

«Ça passe vite, avec les bénévoles; on rit, on parle. Ça projette aux citoyens  une belle image de notre équipe», fait-il remarquer.

Pour sa part Garcia Joseph est un vétéran du bénévolat de campagne. Il a milité avec l’ancien maire Gérald Tremblay, tout comme avec la ministre libérale Mélanie Joly, au fédéral. Chaque fois qu’un électeur confirme son appui, le visage de Garcia Joseph s’éclaire. «Il y a une fierté à être dans l’équipe de la mairesse sortante et de l’ex-maire de Montréal. Ça nous donne de l’avance.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet