IDS-Verdun

Deux fois plus de pistes cyclables à Montréal

La Ville de Montréal souhaite faire passer la longueur de son réseau cyclable de 680 à 1280 km au cours des prochaines années, un projet estimé à environ 150M$. À Verdun et L’Île-des-Sœurs, on projette d’ajouter plusieurs nouvelles pistes.

À Verdun, les rues Galt, Crawford, Bannantyne, Stephens et Woodland seront notamment dotées de nouvelles pistes cyclables.

Le chemin du Golf à L’Île-des-Soeurs aura également une nouvelle portion accessible aux vélos.

«Je salue la volonté de Denis Coderre de doubler la longueur du réseau cyclable montréalais, a déclaré Marie-Eve Brunet, présidente de la Commission de circulation et de la sécurité publique à l’arrondissement via courriel. C’est un objectif important pour la mobilité des citoyens. Ici, à Verdun, nous ferons notre part en ajoutant et prolongeant des des pistes sur notre territoire, comme nous l’avons d’ailleurs mentionné dans notre plan stratégique. Plusieurs tronçons sont présentement à l’étude.»

De 12 à 15 ans
Si la Ville-centre tient parole, le projet devrait être réalisé d’ici 12 à 15 ans, souligne Suzanne Lareau, présidente de Vélo-Québec.

«On nous a rencontrés en décembre pour nous annoncer que Montréal souhaite mettre à jour la carte de son réseau cyclable, qui date déjà de quelques années, mentionne Mme Lareau. Si tout se déroule comme la Ville le prévoit, 50 km de pistes cyclables seront ajoutés au réseau chaque année.»

La présidente s’est dite satisfaite d’une telle annonce. Elle espère toutefois que la Ville tiendra parole et réalisera le tout dans les délais. «Il faut aussi que ces gens-là se posent les bonnes questions. C’est bien qu’on veuille améliorer le réseau cyclable, mais il faut cibler les endroits qui sont les plus dangereux», affirme-t-elle.

Pour Mme Lareau, la priorité devrait aller au centre-ville. «En ce moment, le centre-ville, c’est un trou noir. Au sud de Maisonneuve, il n’y a pratiquement rien. Chaque fois que j’y vais, je suis toujours troublée de constater à quel point c’est impraticable à vélo», soutient-elle.

Cette dernière croit aussi que la métropole devrait implanter une piste sur le boulevard Saint-Laurent, un axe très utilisé par les cyclistes, malgré l’absence d’une voie réservée. «Sur les heures de pointe, il y a beaucoup de gens qui voyagent vers le centre-ville ou qui remontent la rue pour retourner à la maison. Le besoin est criant à cet endroit.»

La révision du réseau cyclable a été lancée en janvier 2014 et a duré tout au long de l’année. L’un des objectifs est de «minimiser les temps de parcours des cyclistes en identifiant des liens directs, rapides, accessibles et sécuritaires», peut-on lire dans le document.

En plus d’être dévoilé au comité exécutif, le projet devra également être approuvé par le conseil d’agglomération, à la fin janvier. La carte sera ensuite soumise pour approbation au ministre des Affaires municipales.

Le réseau cyclables en chiffres
Longueur du réseau cyclable en 2008: 400km
Longueur du réseau cyclable actuellement: 680km
Longueur du réseau cyclable d’ici 12 à 15 ans: 1280km
Longueur des ajouts au réseau cyclable de 2008 à 2014: 250km
Évaluation des coûts du projet: 150M$

Articles récents du même sujet