IDS-Verdun

Grand défi Pierre Lavoie : Un cycliste de l’IDS aide des jeunes de Verdun

Photo: Sylvain Ryan / TC Media

Guy Chouinard de l’Île-des-Sœurs fait partie de l’équipe de RBC Dominion valeurs mobilières qui participera au 1000 km de vélo du Grand défi Pierre Lavoie au mois de juin. Lui et les quatre autres membres de son équipe remettront les fonds amassés à deux écoles primaires cette année : l’école Notre-Dame-de-la-Paix de Verdun et l’école Quatre vents de Sherbrooke.

L’insulaire Guy Chouinard participe pour la troisième fois au Grand défi Pierre Lavoie. Cet entraineur de hockey à Verdun voit dans ce défi une occasion de joindre son sport favori, le vélo, à des besoins concrets.

« J’ai un fils de 9 ans et je suis très conscient qu’aujourd’hui, avec toute la technologie mise à leur disposition, il y a un besoin de faire bouger cette génération. Également, c’est une façon de contribuer financièrement. On sait que les écoles n’ont presque pas ou peu de budget pour acheter des équipements sportifs. »

Par le passé, son équipe a supporté l’école Notre-Dame-de-la-Garde à Verdun qui a pu s’approvisionner en masque de gardiens de but pour le hockey cosom et en tapis pour les exercices au sol.

« Ce sont des besoins qui sont très concrets, on n’est pas dans l’excès ou le luxe. On cherche toujours des écoles qui sont particulièrement dans le besoin. Les écoles ont une cote de défavorisation qui nous permet de voir où se situent leurs moyens par rapport aux autres », ajoute le vice-président de district, Réseaux externes, RBC Gestion mondiale d’actifs.

Cette année, les deux écoles que supporte l’équipe ont la côte de 10/10, qui est la plus élevée de défavorisation.

L’an passé, Notre-Dame-de-la-Paix était parrainé par les pompiers de Verdun qui leur ont entre autres, donné des bâtons de hockey. Cette année, les fonds serviront à financer l’achat de matériel de cirque (fil de fer, jonglerie, échasses, uni cycle, etc.). L’école consacre des efforts depuis cinq ans pour financer ce matériel qui permet aux jeunes du secteur de développer l’équilibre, la concentration, la
motricité et la persévérance.

« Nous avons un projet cirque et nous sommes la seule école de Verdun qui offre ça en parascolaire. Nous avons de l’équipement à réparer ou changer et cela coûte cher. Nous n’avons pas toujours les moyens », explique Geneviève Troli, directrice de l’école Notre-Dame-de-la-Paix.

De plus, l’argent servira aussi à l’achat de vélos stationnaires afin de faire bouger les élèves qui ont des troubles de comportement, parfois violents.

Grand_défi_Pierre_Lavoie_Verdun

Cubes d’énergie
La rencontre de M. Chouinard avec les 315 jeunes de l’école Notre-Dame-de-la-Paix le 26 avril au matin, coïncidait avec le début du Défi des cubes d’énergie. Ce défi a pour but d’encourager les élèves à accumuler le plus de cubes possible lors du défi qui se tient du 27 avril au 25 mai.

Un cube d’énergie représente 15 minutes d’activité physique. Chaque école doit amasser le plus de cubes dans le but ultime de gagner la grande récompense : une nuit au Stade olympique et une journée à La Ronde.

« Je trouve ça génial. C’est un concept simple qui est facile à mettre en application. Quinze minutes d’activités physiques ce n’est pas énorme. C’est motivant parce que les bénéfices sont partagés par tous les élèves : les nouveaux équipements et programmes. Je pense que c’est très mobilisateur », commente M. Chouinard.

Mme Troli affirme pour sa part que cela crée une ambiance saine puisqu’il s’agit de compétitions entre classes et écoles.

« C’est quelque chose qui leur parle avec l’objectif et la récompense à la fin. Il faut le faire toute l’année aussi. Ça fait partie de notre projet éducatif et des saines habitudes de vie à avoir tout au long de l’année, pas seulement le temps du défi. »

L’école terminera le défi avec un gros zumba réunissant tous les élèves le 25 mai. Pour les fonds, les profits générés sont versés à la Fondation du Grand défi Pierre Lavoie qui seront redistribués. Une fois les 11 000 $ en don accumulés l’équipe RBC Dominion valeurs mobilières dédie l’excédent aux deux écoles.

Articles récents du même sujet