IDS-Verdun
17:04 29 avril 2015 | mise à jour le: 29 avril 2015 à 17:12 Temps de lecture: 4 minutes

Un nouveau jardin collectif à l’Institut Douglas

Un nouveau jardin collectif à l’Institut Douglas
Photo: Collaboration spéciale -Yann Vadaru

Davantage de Verdunois auront accès à des fruits et légumes frais cet été. L’initiative «Un Plant de Tomate à la fois», un projet de jardinage collectif et communautaire mis en place depuis 2012 dans le secteur Desmarchais-Crawford, prendra de l’expansion dès cet été. Un nouveau terrain de jardinage a été acquis à l’Institut Douglas.

Audrey Ottier, coordonnatrice du Centre d’apprentissage communautaire Riverview, ne cache pas ses objectifs ambitieux. Elle souhaite, un jour, pouvoir voir un plant de tomates sur chaque balcon de Verdun.

«Chaque année, nous essayons de mettre en place de nouveaux projets et de toucher davantage de gens pour que tous les résidents de Verdun puissent accéder à des fruits et légumes frais et locaux dans leur propre communauté. Nous avons également une mission d’éducation, et cherchons à apprendre aux gens à jardiner et à cuisiner leur propre nourriture.»

Le nouveau jardin situé près du Centre Wellington sera accessible au public et aux résidents du centre dès cet été. Chaque semaine, les récoltes seront redistribuées équitablement entre tous les participants, qui pourront remplir un panier de fruits et légumes pour le ramener à la maison. Il s’ajoute au Jardin de l’Espérance, au potager sur le terrain de l’école Riverview et au jardin sur le toit du Centre communautaire Dawson.

Le 23 avril, l’initiative a été récompensée d’un Prix Solidaires Mobilisation, remis par l’organisme Centraide à un groupe qui se distingue par sa capacité à mobiliser les acteurs locaux dans une démarche collective qui a contribué au développement social de sa communauté.

Volonté commune
C’est de cette volonté d’améliorer la sécurité alimentaire à Verdun qu’avaient en commun plusieurs organismes de l’arrondissement qu’est né «Un Plant de Tomate à la fois», un partenariat entre les deux institutions mentionnées plus haut et l’Église Unie du Sud-Ouest et sa Mission.

«Bien que les jardins collectifs existaient depuis quelques année à l’École Riverview et au Centre communautaire Dawson, nous avons réalisé que nous aurions plus d’impact et que nous atteindrions plus de résidents si on unissait nos efforts», ajoute Mme Ottier.

Appuyé financièrement par Centraide, ainsi que par l’arrondissement de Verdun, cette initiative communautaire vise non seulement à changer les habitudes alimentaires en faisant découvrir l’agriculture urbaine aux citoyens, mais aussi à favoriser l’autonomie et l’entraide dans le respect de l’environnement.

«Chaque année, nos animateurs organisent des ateliers de jardinage urbain et de cuisine collective avec les écoles, les camps d’été et le public en général, indique Mme Ottier. Nous faisons aussi de la transformation et de la préservation de nourriture à l’Église Unie du Sud-Ouest et sa Mission, en faisant des conserves, de la confiture, et autres.»

Un secteur dans le besoin
Situé dans la partie sud-ouest du quartier, le secteur Desmarchais-Crawford compte de nombreuses familles défavorisées, mais aussi de nouveaux arrivants, une importante communauté anglophone, ainsi que plusieurs aînés vivant seuls.

Selon Centraide, la sécurité alimentaire est un enjeu prioritaire au sein de l’arrondissement, , puisque «plusieurs familles doivent se rendre dans les quartiers avoisinants pour obtenir de l’aide.» De plus, 27% de la communauté anglophone à Verdun vit avec moins de 10 000$ par jour.

Dans une vidéo de présentation, Réal Bonneville, coordonnateur du projet, indique qu’«Un Plant de Tomate à la fois» atteint ses cibles. «L’an dernier, un de nos participants m’a raconté que de mi-juillet à fin août, le prix de son panier d’épicerie avait diminué significativement parce qu’il fréquentait le Jardin de l’Espérance, et repartait avec 20 à 30 livres de fruits et légumes gratuits chaque semaine.»

Plus de 600 Verdunois ont bénéficié de la nourriture cultivée et préparée en 2014.

Articles similaires