IDS-Verdun

Premier gym destiné aux baby-boomers à L’Île-des-Sœurs

Photo: Audrey Clément-Robert / TC Media

Avec la population vieillissante, le marché du sport destiné aux boomers prend de l’ampleur. Un entrepreneur de L’Île-des-Sœurs a décidé d’embarquer dans le mouvement en lançant un centre d’entraînement dédié uniquement aux personnes de plus de 50 ans.

Le but à cet âge, n’est pas de devenir musclé, mais de faire assez d’exercice pour retrouver et maintenir cette force. Randall Lightbown, propriétaire de Simplement Plus Fort, raconte que bien souvent, ses clients lui disent « qu’ils ne peuvent plus pratiquer leurs activités comme avant. Un de mes clients a 83 ans, il a commencé à s’entraîner il y a deux ans et aujourd’hui il fait des push-up! »

Pour contrer la perte d’autonomie chez les baby-boomers, M. Lightbown encourage un programme d’entraînement à haute intensité basé sur 30 ans d’études scientifiques.

Il s’agit de faire une fois le maximum de répétition par exercice jusqu’à épuisement, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’on ne soit plus confortable de faire le mouvement. « Ce n’est pas un épuisement total. Ils créent un stress positif sur leur corps. »

Selon Geneviève Paquet, coordonnatrice des Jeux de la Fédération de l’Âge d’Or du Québec (FADOQ), plusieurs champs d’intérêt différents intéressent la clientèle des 50 ans+. « Certains croient que l’activité physique n’est pas pour eux, mais c’est pour tout le monde. »

Cindy Lizotte, entraîneur chez Cardio Plein air pour la région du Sud-Ouest de Montréal, ajoute que les « gens qui sont déjà en forme veulent le rester en vieillissant ».

Population vieillissante
Au dernier recensement de 2011, les hommes de 50 ans+ représentaient 33,3 % de la population de Verdun et les femmes 35,8 %. Les gens âgés de 65 à 79 ans englobent 11 % de la population et seulement 4 % ont plus de 80 ans.

D’ailleurs, la population de Verdun est en moyenne plus âgée que celle de la ville de Montréal. L’âge médian des 66 000 habitants de Verdun est de 40 ans et celui de Montréal de 38,6 ans.

Simplement Plus Fort est le premier centre d’entraînement axé sur la condition physique des baby-boomers à l’île. D’ailleurs, ce service offert à la résidence Symphonie pourra être utilisé par les 300 unités de 50 ans+ et par les autres insulaires.

« C’est une démographie qui a les moyens, le temps et l’intérêt. Il y a plein d’études qui démontrent que cette génération peut continuer à vivre à pleine capacité », ajoute M. Ligthbown.

Cette année, 450 personnes ont participé aux Jeux FADOQ. Mme Paquet voit une augmentation du nombre d’inscriptions dans leurs activités. « C’est une grosse marge de la population. […] Ils combinent activités physiques et rencontres sociales, ce qui brise l’isolement aussi. »

Les bienfaits du sport
Avec le vieillissement, vient souvent la perte des muscles et la diminution de la densité osseuse. Lorsqu’une personne vieillit et que sa masse musculaire diminue alors que sa masse adipeuse augmente, on appelle ça la sarcopénie (ou sarcoporose). Ce phénomène accroît le risque de maladie et accélère la dégénérescence et la perte d’autonomie.

« À 30 ans quand tu commences à perdre de la masse musculaire, c’est facile à reprendre. Par contre, en vieillissant ça se perd plus facilement, mais ça ne se récupère pas aussi vite », explique M. Ligthbown.

L’entraîneur Cindy Lizotte ajoute qu’il est important de faire de la musculation et de la flexibilité pour être autonome le plus longtemps possible.

Articles récents du même sujet