IDS-Verdun
12:18 12 août 2015 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 11:25 Temps de lecture: 2 minutes

Élections 2015: Non au péage du pont Champlain, oui à l’économie locale

Élections 2015: Non au péage du pont Champlain, oui à l’économie locale
Photo: TC Media archives

La question du péage du futur pont Champlain et le soutien au développement économique local devraient être au cœur des préoccupations des candidats de la circonscription Ville-Marie – Le Sud-Ouest – Île-des-Sœurs selon le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

Le gouvernement Harper s’est toujours montré intraitable sur l’imposition d’un péage, malgré l’opposition de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec. D’ailleurs, le ministre Denis Lebel maintient encore à ce jour une position claire: il y aura bel et bien un péage sur la nouvelle structure.

«Le pont Champlain est un incontournable du côté fédéral. C’est un enjeu important qui risque de se retrouver dans les débats», croit le maire Parenteau, opposé au péage.

Il peut d’ailleurs compter sur les libéraux, le Bloc Québécois de même que le Nouveau Parti démocratique qui ont aussi manifesté leur désaccord.

M. Parenteau affirme que Verdun entretient depuis le début du projet un bon partenariat avec Infrastructure Canada qui chapeaute la construction. Avec les élections qui approchent, le maire désire conserver cette collaboration avec le futur député fédéral afin que l’arrondissement puisse continuer de suivre l’évolution du chantier de près.

«La relation avec le député local ne doit pas être anodine. Nous travaillons beaucoup en équipe avec Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL) et Infrastructure Canada. Je veux que les travaux se fassent dans le respect des citoyens. C’est ce qui me préoccupe», explique le maire.

Économie locale
M. Parenteau, qui préside la Commission du développement économique local, estime que des mesures doivent être prises par le prochain gouvernement pour favoriser les entreprises, notamment les nombreuses PME de L’Île-des-Sœurs.

«Peu importe le candidat, nous voulons du soutien au développement économique local et à la Corporation de développement économique communautaire (CDEC). Présentement, les revenus sont limités. Je me questionne donc beaucoup sur le soutien éventuel.»

Par ailleurs, pour le maire Parenteau le transport collectif a toujours fait partie intégrante d’une économie locale en santé. D’où l’importance selon lui d’obtenir un SLR sur le futur pont Champlain.

Articles similaires