IDS-Verdun

CLD: 16 ans de développement local

Photo: (Archives/TC Media)

À l’aube de la fusion des Centres locaux de développements, celui de Verdun trace un bilan positif des 16 dernières années. Quelque 42 M$ ont été investis dans 415 projets créant 1056 emplois. L’ancien directeur général, Marc Cloutier, est fier du travail accompli.

Avec le budget réduit relié à l’unification des CLD de LaSalle, Verdun et du Sud-Ouest, passant de 2,1 M$ à 700 000$, il craint que les petits entrepreneurs soient les premiers à écoper.

«Je ne sais pas comment ils vont faire pour aider les entreprises à la même hauteur que ce qui est fait actuellement. C’est de la pensée magique de couper les fonds de 50% et croire qu’il n’y aura pas d’impacts sur eux. Tous les petits entrepreneurs et organisations d’événements vont en souffrir par ricochet», se désole M. Cloutier.

De plus, le défi pour Verdun sera de maintenir le cap et la dynamique qui a été créée selon lui. «Il faudra que l’arrondissement et le CLD trouvent un moyen pour continuer cette effervescence. J’ai laissé un CLD en santé, je ne peux pas me prononcer sur l’après. J’ai à cœur les gens de Verdun et ça me fait de la peine de perdre mon emploi, de même que celui de gens qui connaissait l’arrondissement.»

Bilan
Au fil des ans, les 57 bénévoles qui se sont impliqués dans le CLD de Verdun ont rencontré 3518 nouveaux entrepreneurs, tenus 112 ateliers-conférences, organisé neuf groupes de codéveloppement et invité 2688 entrepreneurs à des activités de réseautage.

«Parmi nos grandes forces, nous avons toujours été au parfum des besoins des Verdunois pour réinjecter le plus d’argent du gouvernement aux entreprises», ajoute M. Cloutier.

Avec une économie parfois difficile, il n’a pas toujours été facile d’attirer les commerçants à venir s’installer à l’arrondissement.

«Plusieurs efforts ont été mis entres autres pour revitaliser la rue Wellington. Considérant l’économie actuelle, c’est impressionnant qu’il n’y ait que 2% de locaux vacants. Le CLD a laissé sa marque», commente M. Cloutier.

De ce fait, l’organisme a vu l’achalandage des gens consultant ses services augmenter de 38% dans les dernières années, passant de 171 nouveaux clients en 2013-2014 à 236 en 2014-2015.

Également, M. Cloutier a remarqué que les entrepreneurs de L’Île-des-Sœurs et ceux de la terre ferme collaboraient davantage. «Il y a des changements qui commencent à unifier les entrepreneurs, notamment le Réseau Affaires Verdun (RAV). Il y a une volonté depuis quelques années que ces deux réseaux travaillent ensemble.»

M. Cloutier a été remercié de ses fonctions en tant que directeur général du CLD de Verdun. Ayant toujours à cœur le développement de l’arrondissement entre la terre ferme et L’Île-des-Sœurs, il souhaite rester impliqué dans l’économie locale et le RAV pendant quelque temps.

Articles récents du même sujet