IDS-Verdun

Une robe de princesse à base de déchets

Photo: Collaboration spéciale / Éric Varasifsky
Lindsay-Anne Prévost - TC Media

Après avoir passée cinq ans à la biosphère dans le cadre du projet O.N.E – Objets non enfouis, l’œuvre Ordonnance royale est exposée depuis le 25 janvier à la Mairie de Verdun. Cette robe de 200 livres est faite de 6 800 pots de pilules recyclés, qui prennent la forme d’un mannequin, de manches, d’une couronne et d’une crinoline.

«Je me suis inspirée d’un lustre en cristal, après avoir reçu une commande par l’artiste K pour la biosphère. Pour moi, ce n’est pas une robe de mariée, mais plutôt une robe de princesse», raconte la citoyenne de Verdun et créatrice de l’œuvre, Marie Line, connue sous le nom de PlasticMama.

Il a fallu six mois à l’artiste pour créer Ordonnance royale, une œuvre évaluée à près de 5 000$.

Quand les déchets se transforment en art
À travers la magnificence de sa création, PlasticMama tient avant tout à ce qu’on retienne un message écologique. «Je veux qu’on regarde tous les pots de pilules utilisés, toxiques, qui ont été enlevés des sites d’enfouissements», spécifie-t-elle.

Celle qui caractérise avant tout son art comme « une transformation du laid en beau et du inutile en utile » a changé le regard qu’elle porte sur les poubelles.

«Je transforme le déchet pour le voir comme de l’art, comme une nouvelle économie, comme une nouvelle façon d’exister, de travailler et d’être en lien avec notre environnement», explique-t-elle.

Verdun : une inspiration
PlasticMama souhaite renforcer la place qui est allouée à l’art dans Verdun, une visée qu’elle partage avec le maire, Jean-François Parenteau.

«Le projet se transformera en une collaboration à plus long-terme, à venir dans les bibliothèques de Verdun, les écoles, la Maison de l’environnement et la Maison de la culture.»

L’artiste spécifie également avoir rencontré le maire dans le but de faire un projet unificateur pour les citoyens de l’arrondissement en vue des célébrations du 375e anniversaire de Montréal en 2017.

À la question de savoir si le hall pourrait être de nouveau utilisé comme vitrine pour des artistes locaux, M. Parenteau affirme qu’il serait « prêt à accueillir d’autres œuvres qui s’y prêtent. »
« Comme maire, la mise en valeur des artistes est aussi importante que celle de nos forces dans diverses sphères d’activités. La créativité est à la base de ce que nous sommes comme collectivité », a-t-il ajouté.

La robe de princesse créée par PlasticMama est inspirée d’un lustre de cristal.

Articles récents du même sujet