IDS-Verdun

Insalubrité: trois amendes pour Capital Traiteur

Photo: Maxime Van Houtte / TC Media

Le restaurant Capital Traiteur du campus Bell a écopé de trois amendes pour cause d’insalubrité en janvier dernier. Les faits reprochés sont survenus de décembre 2014 à décembre 2015.
L’entreprise a été condamnée pour deux infractions liées au maintien chaud des aliments et pour de la vermine.

En tout, Capital Traiteur écope de 4250$ d’amende, dont 2750$ pour avoir «vendu des produits périssables à une température intérieure inférieure à 60 degrés Celsius».

«Il s’agit des trois premières poursuites judiciaires intentées contre cette entreprise, qui exploite la cafétéria [du campus Bell] depuis 2009 selon nos dossiers. Depuis, les problématiques se sont améliorées et sont sous contrôle», affirme Geneviève Dubé, chargée de communications pour la Ville de Montréal.

L’autre infraction reprochée, qui a valu à la cafétéria une amende de 1500$, est pour une présence de contaminant ou d’une espèce de vermine sur les lieux.

Dans chacune des catégories, les montants qui devront être payés par Capital traiteur n’atteignent pas le maximum prévu par la loi selon le type d’infraction qui peut atteindre 3000$.

«Le juge prend en considération la gravité de la preuve, les avis préalables et le lien avec la santé publique pour établir le montant de l’amende qui est rarement au minimum pour des questions de températures de conservation des aliments et de vermine», explique Mme Dubé.

Pour être considéré comme récidiviste, il faudrait que l’entreprise soit à nouveau reconnue coupable moins de deux ans plus tard.

Advenant ce cas, le montant irait de 750$ à 9000$ par amende.

TC Media a tenté à plusieurs reprises d’entrer en contact avec Capital Traiteur pour obtenir leur version des faits en les appelant et se rendant sur les lieux, sans succès.

Articles récents du même sujet