IDS-Verdun

Mise en garde contre les lampadaires DEL

Photo: TC Media - Archives

Des médecins réunis à l’assemblée annuelle de l’Association médicale américaine (AMA) le 14 juin, ont émis quelques réserves afin de guider les communautés désirant installer des lampadaires munis de la technologie DEL.

«Il existe des arguments forts pour remplacer les lampadaires actuels, mais une conversion mal effectuée pourrait avoir de graves conséquences», peut-on lire dans le communiqué de l’AMA.

En mai, 44 lampadaires DEL ont été installés aux abords de la piste cyclable de L’Île-des-Sœurs, au grand dam de certains résidents. L’intensité de l’éclairage est de 4 000 kelvins, alors que selon la conseillère de l’arrondissement de Projet Montréal, Marie-Andrée Mauger, l’AMA recommande de limiter l’intensité à 3 000 k.

Plusieurs grandes villes sont passées au DEL depuis dix ans, notamment Los Angeles et New York, pour réduire leur consommation d’énergie comparativement à l’éclairage traditionnel au sodium. Pourtant, très peu d’études existent sur l’impact des lumières de 4000 K sur la santé des populations.

Lumière bleue
Les lumières DEL à forte intensité dégagent beaucoup de lumière bleue qui, même si elle apparaît blanche à l’œil nu, est nocive pour la santé selon l’AMA. Une trop grande quantité de lumière bleue peut endommager l’acuité visuelle et ainsi créer plus de risques d’accidents de la route par exemple.

«Malgré les avantages en terme d’efficacité énergétique, certaines lumières DEL sont nocives lorsqu’elles sont utilisées comme lumières de rue», estime l’une des membres du conseil d’administration de l’AMA, Maya A. Babu.

Les lampes peuvent aussi réduire la qualité de sommeil des gens qui y sont constamment exposés, puisque les lumières DEL blanches ont cinq fois plus d’impact sur le rythme cardiaque que des lampadaires traditionnels d’après l’AMA.

«Si on se rend compte au bout de 10 ans qu’il faut installer des filtres afin de réduire la lumière, on n’aura pas réalisé les économies promises. Je pense qu’il manque de données, moi ça m’inquiète beaucoup», croit Mme Mauger.

L’impact de fortes lumières DEL ne se limite pas aux humains. Certaines espèces d’animaux et de végétaux ayant besoin d’un environnement sombre peuvent être affectés par cette luminosité, comme des oiseaux, des insectes, des tortues et même quelques espèces de poissons.

La Ville de Montréal a émis un moratoire en avril sur le remplacement de 110 000 lampadaires réguliers au DEL, en attendant les recommandations de la Direction de la santé publique.

Fondée en 1847, l’AMA représente 200 000 médecins américains.

Articles récents du même sujet