Île-des-Sœurs
16:24 8 février 2021 | mise à jour le: 8 février 2021 à 16:24 temps de lecture: 3 minutes

Bientôt une décision sur le litige entre le Golf Exécutif Montréal et la Ville

Bientôt une décision sur le litige entre le Golf Exécutif Montréal et la Ville
Photo: Katrine DesautelsLe Golf Exécutif Montréal en hiver.

Après des années de désaccord entre l’arrondissement de Verdun et le Golf Exécutif Montréal qui se trouve à L’Île-des-Sœurs, une nouvelle étape est franchie pour régler le litige. Un arbitre a été nommé dans le dossier.

Pour la suite des événements, chacune des parties va plaider sa cause devant la personne sélectionnée. Si l’échéancier est respecté, il est indiqué dans l’entente entre la Ville et le Golf que «la sentence arbitrale est motivée et rendue par écrit dans les 30 jours de la nomination de l’arbitre.»

Au fil des ans, les différentes interprétations du bail entre le Golf et la Ville ont fait couler beaucoup d’encre. À propos du modèle d’affaires, les prix des forfaits ne respecteraient pas le caractère public du golf. La définition du mot «public» semblerait causer des désaccords.

De plus, le caractère écologique du golf est aussi une source de discorde entre les parties notamment parce que les terrains seraient arrosés avec l’eau potable et non l’eau brute du fleuve.

Plus récemment, l’établissement a refusé l’accès à son site extérieur pour des raisons de sécurité. Des résidents de L’Île-des-Sœurs qui désiraient profiter du vaste terrain pour pratiquer des activités hivernales comme le ski, la marche ou de la raquette se seraient vu refuser l’accès par un gardien de sécurité.

En conseil d’arrondissement, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a interpellé le propriétaire du golf, Pierre Émond, afin qu’il permette aux résidents de profiter du terrain, particulièrement vu les circonstances de cette année où les gens ont davantage besoin d’être actifs à l’extérieur.

«Je pense que les gens veulent simplement avoir accès [au terrain de golf] et un des beaux gestes seraient de préparer un espace et de dire aux citoyens: venez. On pourrait commencer à renouer tout le monde ensemble. Ça serait un beau cadeau pour la nouvelle année d’enterrer la hache de guerre.»

-Jean-François Parenteau

Dans le cas où l’arbitre donnerait raison au Golf Exécutif Montréal, la Ville de Montréal devrait se conformer à la façon dont l’administration fonctionne. Dans un dénouement contraire, le propriétaire du golf, Pierre Émond, devrait se conformer aux demandes en litige de l’arrondissement.

Le dossier est en processus d’arbitrage depuis le mois d’août 2019. La décision de l’arbitre est finale et sans appel.

Articles similaires