Lachine & Dorval
09:16 7 décembre 2016 | mise à jour le: 7 décembre 2016 à 09:16 temps de lecture: 1 minutes

Pratique courante?

Pratique courante?
Photo: Tc Media - Isabelle Bergeron

Montréal en histoires, l’organisme à but non lucratif (OBNL) chargé du Plan d’illumination de Lachine qui a fait l’objet d’une enquête du Bureau de l’inspecteur général de la Ville de Montréal (BIG), réfute complètement les conclusions rendues publiques le 6 décembre.

« Notre modèle de gestion par lequel un OBNL conclut des ententes de services avec une entreprise de gestion est largement répandu dans le secteur culturel et des grands événements […]Torrentiel agit en vertu d’un contrat de service ainsi que d’un protocole de gestion proposé et adopté par notre conseil d’administration », a fait valoir MEH dans un communiqué.

L’organisme est en total désaccord avec les « allégations » du BIG selon lesquelles il serait une « façade » pour la compagnie Torrentiel afin d’obtenir des contrats publics de gré à gré.

MEH, qui a obtenu trois prix Boomerang en novembre pour sa production Cité mémoire, une vingtaine de tableaux en images et en musique dans le Vieux-Montréal, devait installer un parcours urbain similaire à Lachine. Le projet de 1 M$ était un legs dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.